Régie publique et transports gratuits dans l’agglo de Tours ? C’est le moment d’en débattre et de le faire !

Communiqué CATDP2020 du 6 novembre 2019

La gratuité totale des transports publics ne doit pas être considérée comme un coût pour les collectivités locales, c’est avant tout un investissement pour la qualité de vie des habitants. À Tours, seul le collectif C'est au Tour(s) du Peuple propose cette mesure sociale, sanitaire, économique et écologique depuis 2014, et encore et toujours pour les municipales de 2020.

En s’appuyant sur les expériences de 30 villes en France, nous réussirons sur le territoire de Tours Métropole si nous améliorons le service aux usagers avec notamment des nouvelles lignes de Trambus à l’hydrogène moins coûteuses que le Tramway, le passage en régie publique, et en réduisant aussi la place de la voiture aux profits des modes alternatifs de transports. Les bénéfices de la gratuité des transports publics doivent être pris en compte, c’est-à-dire la baisse de la pollution, plus de sécurité routière, le développement du tourisme, plus de pouvoir d'achat pour les habitants, l’accroissement des mobilités en faveur des activités économiques, commerciales, culturelles et de loisirs. C’est en fait un véritable projet de société pour le bien commun des citoyens tourangeaux.

Le collectif C'est au Tour(s) du Peuple 2020 propose de financer cette mesure avec l’augmentation de la CFE (Cotisation foncière des entreprises) car les entreprises n’auront plus à payer la moitié des titres de transports en commun à leurs salariés, avec la hausse de la taxe de séjour car les touristes profiteront de cette gratuité, et avec l’arrêt de certaines subventions notamment à l’aéroport car le privé pourrait financer cet équipement qui profite essentiellement à la compagnie voyou Ryanair. De plus il ne faut pas oublier toutes les économies qu’engendreraient la gratuité et le passage en régie publique : fini l’achat et la maintenance du matériel de billetterie, l’impression des tickets et cartes d’abonnement, le coût des contrôles et des campagnes de comm’ contre la fraude, fini les profits de Kéolis ! Enfin nous proposons de ne pas faire les 2 autres lignes de Tramway pour 1 milliard d’euros car la Cour des comptes indique que nous ne pourrons pas les financer, mais plutôt de mettre en place des nouvelles lignes de Trambus à l'hydrogène ou électrique, 5 fois moins coûteuses que le Tramway.

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
6 novembre 2019

Posts les plus consultés de ce blog

Tramway : la Métropole hésite et réfléchit, C’est Au Tour(s) Du Peuple propose.

C’est Au Tour(s) Du Peuple conteste le projet des lignes 2 & 3 depuis son annonce en argumentant de plusieurs points de vue : écologique (pas d’abattages d’arbres), économique (développement des transports publics) et social (gratuité totale des transports publics).

Les actions menées ces derniers mois ont démontré que de nombreuses personnes rejoignaient nos arguments et propositions.

5G : des déclarations médiatiques au débat démocratique

Communiqué CATDP du 25 octobre 2021

Les antennes 5G se déploient sur le territoire avec l’accord d’Emmanuel Macron et, de fait, l’accord tacite de la majorité des parlementaires et de nombreux élus locaux.

La « Convention citoyenne sur le climat » et ces 150 participants ont, parmi leurs propositions, demandé un moratoire sur la 5G et un débat public pour des technologies plus sobres, respectueuses de l’environnement et de la santé. L’impérial président a rejeté cette proposition – et bien d’autres – puis il a attribué des licences aux opérateurs, ouvrant la voie au déploiement. Cela avant toute étude d’impact et sans le moindre débat.

Communiqué C'est au Tour(s) du Peuple suite à un article de la NR concernant le tramway

Pau se dote de trambus à Hydrogène

La Nouvelle République datée du 14 octobre, sous la signature de Raphaël Chambriard, publie un grand article sous le titre "Pas d'avocat pour le tram sur roues".

Pour démontrer ce propos, il indique que ce type de matériel est un fiasco à Caen, Nancy et Clermont-Ferrand, ce qui est tout à fait vrai. Mais de quel tram parle ce journaliste peu curieux (pour ne pas dire plus !) ?

Il s’agit d’un type ancien de tramway développé avec une technologie de Bombardier et un guidage constitué par un rail central. Cette technologie n'est pas fiable et n'a donc pas su se diffuser. Le Translohr de Clermont-Ferrand (mis en service en 2006) n'a rien à voir par exemple avec le Fébus de Pau inauguré en 2020.