Articles

À la Une de CATDP

La gratuité n’a pas de prix

Lorsque l’association C’est au Tour(s) Du Peuple (CATDP) propose la gratuité des transports en commun, des pseudo- savants lui rétorquent que « rien n’est jamais gratuit », croyant énoncer une solide réfutation alors qu’ils mettent en avant une énorme banalité. L’école est gratuite mais le budget de l’Education Nationale est de 59.7 milliards. Les médicaments et les soins d’un malade en affection longue durée sont gratuits mais évidemment pris en charge par la Sécurité sociale.

par le groupe transport de C'est Au Tour(s) Du Peuple

Lorsque l’association C’est au Tour(s) Du Peuple (CATDP) propose la gratuité des transports en commun, des pseudo- savants lui rétorquent que « rien n’est jamais gratuit », croyant énoncer une solide réfutation alors qu’ils mettent en avant une énorme banalité. L’école est gratuite mais le budget de l’Education Nationale est de 59.7 milliards. Les médicaments et les soins d’un malade en affection longue durée sont gratuits mais évidemment pris en charge par la Sécurité sociale.

Dans un registre plus léger croit-on que le journal municipal gratuit distribué dans nos boites à lettres ne soit pas financé ? Et « les écolos » tourangeaux, opposés à la gratuité des transports publics, n’empruntent-ils pas gratuitement une vélo-rue dont l’aménagement fut assez onéreux ? Ne devraient-ils pas dans leur logique mettre un péage pour les cyclistes de plus de 5 ans rue d’Entraigues ? 

Contrairement à une idée reçue les transports publics sont presque gratuits (les usagers ne participent qu’à environ 20 % du coût réel du service) mais le budget transport public est loin d’être négligeable pour les familles ; le forfait annuel étudiant est par exemple de 230 €.

Les transports en commun sont essentiellement financés par le Versement Mobilité des employeurs privés ou publics qui emploient au moins 11 salariés. La proposition de CATDP est de supprimer totalement la contribution des familles et donc de chercher d’autres sources de financement.

Déjà 37 villes françaises (bientôt 50 vers 2026) sont passées à la gratuité totale. Cette année à Bourges (le 1er septembre) et à Montpellier (le 21 décembre) les transports en commun seront gratuits. CATDP s’appuie sur leur expertise pour réaliser la gratuité totale sur le réseau de bus et de tram de Tours Métropole Val de Loire (TMVL).

A Compiègne par exemple la gratuité a été financée par les parcmètres. A Dunkerque la municipalité a renoncé à la réalisation d’un équipement public jugé moins nécessaire.

Nous pensons que la Métropole tourangelle devrait abandonner son projet de deuxième ligne de tramway (à 800millions d’euros), acheter des bus électriques beaucoup moins chers, développer l’étoile ferroviaire et utiliser le reste de ses économies pour réaliser la gratuité sur son réseau .

Nous estimons qu’il faut récupérer les subventions injustement versées à Ryanair pour financer notre projet. Avec la gratuité beaucoup d’entreprises n’auront plus à financer les déplacements de leurs employés, il nous semble équitable d’affecter cette aubaine à la gratuité par le biais d’une augmentation de la Cotisation Foncière d’Entreprise.

Enfin les touristes profiteront de la gratuité il est donc juste de ponctionner un peu la taxe de séjour qui rapporte environ 2 millions.

La Métropole, en s’appuyant sur les recettes de la billetterie actuelle (mais pas sur les économies effectives), estime que le coût de la gratuité serait de 25 millions par an. Il est clair qu’avec les propositions de financement de l’association C’est Au Tours Du Peuple esquissées ci‑dessus, la gratuité totale est vraiment possible, mais pour l’instant il n’y a pas de volonté politique pour réaliser cet objectif hautement social et écologique. Pourtant, comme c’est écrit en grand sur les affiches de Montpellier « La liberté ça n’a pas de prix. Bus et tram gratuits ».

C’est Au Tour(s) Du Peuple
Jeudi 26 octobre 2023

C'est Au Tour(s) Du Peuple a fêté ses 10 ans

Dans une bonne ambiance plus de 70 personnes sont passées à l'Espace Villeret ce samedi 23 septembre. Décalée, pour participer à la manifestation « contre les violences policières », cet après midi aurait pu recevoir plus de participant.es. Mais elle a été et ce jusqu'à 23h, une belle réussite.

Les nourrissons, enjeu de santé publique ?

par Dominique Vally

Réduction drastique des lits dans les hôpitaux et du personnel y compris en urgence pédiatrique. Saison automnale : bronchiolites chez nourrissons et très jeunes enfants. Cabinets médicaux surchargés, SOS médecins aussi. Prise en charge précoce devenue difficile pour une maladie relativement bénigne. Donc nourrissons arrivant un peu tard à l’hôpital : soins plus lourds. Hélas quelques issues dramatiques ces dernières semaines.

La solution ? réouvrir les lits fermés en urgence pédiatrique et, en amont, rétablir les moyens en médecins en cabinet. Logique, humain !!!

Mais non !!! Depuis le 15 septembre 2023, le ministère de la santé a ouvert une campagne d’injection du nouveau Beyfortus (nirsebvimab) d’Astra Zénéka,Sanofi – anticorps monoclonal – pour tous les nourrissons !
C’est Au Tour(s) Du Peuple
Lundi 02 octobre 2023

Décérébrer les gens avec leur consentement : Les astuces du capitalisme

par Yvette Aufrère, Tours Août 2023

e suis demandeuse d’emploi. Je dois donc justifier de ma recherche d’emploi. Mes droits sont ici assortis de devoirs. Rien de choquant jusque là. Mais ça ne s’arrête pas là. Je ne dois plus seulement rendre compte de mes actes mais aussi de ce que je pense et de comment je le pense.

À La Riche, la démocratie une nouvelle fois en échec !

Communiqué de l’association C’est au Tour(s) Du Peuple

Les 10 000 habitants de La Riche n’ont pas de chance. Leur ancien maire, Wilfrid Schwartz, qui se pose cyniquement en victime mais dont les comportements autoritaires voire violents dans ses relations avec les employés municipaux sont connus de longue date, a manigancé son retour à la mairie.

Des mauvais choix politiques de la Ville de Tours et de la Métropole contre la culture!

Communiqué de l’association C’est au Tour(s) Du Peuple

De mauvaises nouvelles s’égrènent pour les activités culturelles pour Tours et la métropole : disparition brutale du Florilège vocal, de renommée internationale ; renoncement à la construction d’un nouveau centre chorégraphique ; inertie concernant le musée de la typographie ; refus de transformer l’orchestre de Tours en un orchestre permanent avec le même nombre de musiciens.

TRANSPORTS : Communiqué Argumentaire de C’est Au Tour(s) Du Peuple

Communiqué de l’association C’est au Tour(s) Du Peuple

Pour développer les transports publics pour un meilleur service aux usagers avec plusieurs lignes de trambus et l'arrêt de la 2ème ligne de tramway trop coûteuse, pas assez écologique, et inefficace !