Un vrai programme pour les habitants de la Touraine !

Des échanges dans les quartiers, une participation aux luttes sociales, féministes, écologiques,... une campagne active et sincère !

Les candidat.e.s « C’est au Tour(s) du peuple 2021 » pour les cantons Tours 2 Est et Tours 4 Ouest, s’inscrivent dans cette ambition de transformation sociale, démocratique et écologique. 

Les citoyen.ne.s, militant-es, syndicalistes, associatifs et écologistes engagé.e.s pour la Touraine, dont ils font partie dans ce collectif, ne recherchent pas de postes avant tout, ce ne sont pas des cumulards ! 

Ainsi ce week-end ils étaient présents à Beaujardin, Sanitas, Rabelais, Velpeau, aux halles, à Maryse Bastié, à Tours Centre, à la manifestation pour les libertés, contre l’extrême droite et les politiques autoritaires de Macron. Présents auprès des parents d’élèves du lycée Lamartine, des habitants pour Fontaine en fête, avec le collectif AESH, ... ils poursuivent encore cette semaine dans tous les quartiers en faisant du porte à porte, des distributions sur les marchés et dans les espaces publics. Ce sont ces rencontres qui nourrissent la politique et non la prolifération de « petites phrases », d’intentions générales, d’alliances basées sur la répartition de places plutôt que sur des propositions concrètes pour un département solidaire, vraiment écologique, plus protecteur et démocratique.

Organiser, dans notre local itinérant 0% d'empreinte écologique et 100% ventilé, ce dernier week-end avec les musiciens du groupe Ligerynka est aussi un signe de notre solidarité aux acteurs de la culture. Ils poursuivent leur combat pour une culture diverse et libre de créer, contre l’exclusion des centaines de milliers de chômeurs des indemnités. C’est un engagement fort et utile !

Oui la politique peut changer nos vies et le cours du monde. Pour cela il est nécessaire de participer, dans les luttes, les collectifs, le vote ! Sinon, nous laissons le champ libre à ce néo libéralisme violent, autoritaire et ravageur pour la planète et les solidarités. 

Dès dimanche 20 juin, voter est un des moyens dont il ne faut pas se priver. 

Et vous pouvez compter sur nous après ce scrutin pour poursuivre ensemble ! 

Les candidats de C’est au Tour(s) du peuple 2021 » pour les élections départementales du 20 et 27 juin. Rassemblement de gauche, démocratique, social, écologique et féministe !

Tours 2-Est : Joe Faurie, Claude Bourdin, Aicha Sahbi, Abdelkader Chaar

Tours 4-Ouest : Isabelle Boutault, David Singer, Karine Harrault, Pierre Baumard

Les émissions et articles avec nos candidat.e.s : RFL 101 - Radio BétonTV ToursInfo Tours

Le programme, nos engagements

Posts les plus consultés de ce blog

Tramway : la Métropole hésite et réfléchit, C’est Au Tour(s) Du Peuple propose.

C’est Au Tour(s) Du Peuple conteste le projet des lignes 2 & 3 depuis son annonce en argumentant de plusieurs points de vue : écologique (pas d’abattages d’arbres), économique (développement des transports publics) et social (gratuité totale des transports publics).

Les actions menées ces derniers mois ont démontré que de nombreuses personnes rejoignaient nos arguments et propositions.

5G : des déclarations médiatiques au débat démocratique

Communiqué CATDP du 25 octobre 2021

Les antennes 5G se déploient sur le territoire avec l’accord d’Emmanuel Macron et, de fait, l’accord tacite de la majorité des parlementaires et de nombreux élus locaux.

La « Convention citoyenne sur le climat » et ces 150 participants ont, parmi leurs propositions, demandé un moratoire sur la 5G et un débat public pour des technologies plus sobres, respectueuses de l’environnement et de la santé. L’impérial président a rejeté cette proposition – et bien d’autres – puis il a attribué des licences aux opérateurs, ouvrant la voie au déploiement. Cela avant toute étude d’impact et sans le moindre débat.

Communiqué C'est au Tour(s) du Peuple suite à un article de la NR concernant le tramway

Pau se dote de trambus à Hydrogène

La Nouvelle République datée du 14 octobre, sous la signature de Raphaël Chambriard, publie un grand article sous le titre "Pas d'avocat pour le tram sur roues".

Pour démontrer ce propos, il indique que ce type de matériel est un fiasco à Caen, Nancy et Clermont-Ferrand, ce qui est tout à fait vrai. Mais de quel tram parle ce journaliste peu curieux (pour ne pas dire plus !) ?

Il s’agit d’un type ancien de tramway développé avec une technologie de Bombardier et un guidage constitué par un rail central. Cette technologie n'est pas fiable et n'a donc pas su se diffuser. Le Translohr de Clermont-Ferrand (mis en service en 2006) n'a rien à voir par exemple avec le Fébus de Pau inauguré en 2020.