NON au Tram coûteux des multinationales ! OUI à des Trambus électriques moins chers ! Pour une alternative au projet « Briand/Bouchet »

B9713596295Z 1 20171023185225 000+GILA1DFGO 3 0

Parce que ce projet est ruineux !

La Cour des Comptes a relevé que la première ligne de tram avait coûté 638 M€, soit 2,5 fois plus que ce qui avait été prévu et bien plus cher que dans d’autres villes.

Le coût de fonctionnement de cette ligne est le plus cher de France et la Cour des Comptes souligne qu’il faudra plus de 30 ans pour désendetter la Métropole...

Mais qu’importe, Messieurs Briand et Bouchet souhaitent une deuxième ligne de tram et tablent cette fois sur un budget de 305 M€ dont rien ne garantit que le coût final ne sera pas, lui aussi, largement supérieur aux prévisions.

La Cour des Comptes nous a pourtant avertis : la Métropole ne peut plus compter sur une nouvelle augmentation du Versement transport (VT) et la participation de l’État est loin d’être assurée. Elle a mis en garde nos responsables politiques actuels : les finances actuelles de la métropole ne permettent pas de supporter le coût d’une deuxième ligne de tramway, qui aboutirait immanquablement à une Métropole surendettée.

La Cour n’émet bien sûr que des recommandations, et maîtres chez eux, Messieurs Briand et Bouchet, « gestionnaires de portefeuilles », ne veulent pas s’en laisser compter et tiennent à poursuivre leur logique d’investissements démesurés, accentuant l’asservissement de la population tourangelle au monde de la finance, et ce sur plusieurs générations !

Parce que ce projet, aussi, est dépassé !

Récidiver sur le même modèle va par ailleurs à contre-courant des choix faits dans la plupart des autres villes, avec des solutions alternatives, sociales et écologiques, beaucoup moins ruineuses : le Trambus électrique de la métropole d'Amiens et celui du Pays basque, le bus à piles à hydrogène alimentées par des panneaux solaires à Pau, le Busway de Nantes, etc., etc.

Tous ces Trambus électriques sont silencieux et sans vibration, ils accélèrent sans à-coups et surtout ils ne nécessitent aucune alimentation électrique aérienne ou au sol.

Ils coûtent 5 fois moins cher qu’une rame de tram, et alors que le tram fige le développement des villes, sur ses pneus, un Trambus électrique en site propre offre des possibilités d’adaptation à l’évolution urbaine.

Enfin, le coût de fonctionnement au kilomètre est en moyenne 30% moins élevé pour un Trambus électrique.

Bref, pourquoi, à l’exemple des villes les plus innovantes, ne pas développer le Trambus électrique et, de manière générale, le transport collectif avec l’accès gratuit pour toutes et tous, les déplacements à pied ou à vélo, tout cela en site propre ?

Il est donc urgent de nous mobiliser !

Au lieu de se laisser imposer le projet d’investissement insensé Briand/Bouchet, et cela via une pseudo-consultation sur « Royer ou Béranger ? », exigeons une véritable consultation et une décision démocratique prenant en compte les enjeux fiscaux, environnementaux et sociaux liés à la mobilité dans notre Métropole, pour les 50 ans à venir.

Lors de cette consultation citoyenne, l’association C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP) proposera la mise en place progressive de plusieurs lignes de Trambus électriques avec des parkings-relais nécessaires pour les voitures. Ainsi nous pourrons relier Tours à Saint-Pierre-des-Corps et La Riche à Chambray-lès-Tours avec le même service qu’un tramway, le même impact écologique et à moindre coût !

C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP)
10 novembre 2018

B9713596295Z 1 20171023185225 000+GILA1DFGO 3 0

Posts les plus consultés de ce blog

Tramway : la Métropole hésite et réfléchit, C’est Au Tour(s) Du Peuple propose.

C’est Au Tour(s) Du Peuple conteste le projet des lignes 2 & 3 depuis son annonce en argumentant de plusieurs points de vue : écologique (pas d’abattages d’arbres), économique (développement des transports publics) et social (gratuité totale des transports publics).

Les actions menées ces derniers mois ont démontré que de nombreuses personnes rejoignaient nos arguments et propositions.

5G : des déclarations médiatiques au débat démocratique

Communiqué CATDP du 25 octobre 2021

Les antennes 5G se déploient sur le territoire avec l’accord d’Emmanuel Macron et, de fait, l’accord tacite de la majorité des parlementaires et de nombreux élus locaux.

La « Convention citoyenne sur le climat » et ces 150 participants ont, parmi leurs propositions, demandé un moratoire sur la 5G et un débat public pour des technologies plus sobres, respectueuses de l’environnement et de la santé. L’impérial président a rejeté cette proposition – et bien d’autres – puis il a attribué des licences aux opérateurs, ouvrant la voie au déploiement. Cela avant toute étude d’impact et sans le moindre débat.

Communiqué C'est au Tour(s) du Peuple suite à un article de la NR concernant le tramway

Pau se dote de trambus à Hydrogène

La Nouvelle République datée du 14 octobre, sous la signature de Raphaël Chambriard, publie un grand article sous le titre "Pas d'avocat pour le tram sur roues".

Pour démontrer ce propos, il indique que ce type de matériel est un fiasco à Caen, Nancy et Clermont-Ferrand, ce qui est tout à fait vrai. Mais de quel tram parle ce journaliste peu curieux (pour ne pas dire plus !) ?

Il s’agit d’un type ancien de tramway développé avec une technologie de Bombardier et un guidage constitué par un rail central. Cette technologie n'est pas fiable et n'a donc pas su se diffuser. Le Translohr de Clermont-Ferrand (mis en service en 2006) n'a rien à voir par exemple avec le Fébus de Pau inauguré en 2020.