À Tours la social-démocratie est en marche pour les municipales 2020

Communiqué CATDP2020 du 10 janvier 2020

À la suite du ralliement du PS à la liste des Verts, la situation politique pour les prochaines municipales à Tours et dans la Métropole se clarifie : tout le monde constatera que, de Germain à Denis, on prend peu ou prou les mêmes et on recommence ! Toujours le même système, toujours la social-démocratie qui, légèrement verdie, conduira aux mêmes politiques tièdes, incapables d’apporter de véritables solutions aux urgences démocratiques, sociales et écologiques. Bref, ce n'est pas brillant !

En réalité, les Tourangelles et Tourangeaux sont bien face à deux lignes politiques : l’une, celle de « C’est au Tour(s) du Peuple 2020 », qui veut changer le système en profondeur, sortir du capitalisme qui broie l’humain et l’environnement ; l’autre, celle de « Pour demain Tours », trompeuse et sans ambition, qui poursuit le système actuel avec des petits gestes et des mesurettes pseudo-démocratiques, pseudo-sociales et pseudo-écologiques. Bref, lutte des classes ou lutte pour les places !

Autrement dit, si les électrices et les électeurs veulent changer de société et s’opposer clairement aux néolibéraux de droite et macronistes, et à l’extrême droite xénophobe, il n’y a qu’un seul programme réellement transformateur : c’est celui de C’est au Tour(s) du Peuple 2020 !

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
10 janvier 2019

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique du Tram et des transports publics

C’est Au Tour(s) Du Peuple réclame depuis toujours une intensification de l’offre des transports publics avec un recours massif à des tram-bus, la gratuité des transports et la mise en valeur de l’étoile ferroviaire. A cela la Métropole n’a opposé qu’une unique proposition : une deuxième ligne de tramway. Or le changement de trajet, l’opposition à un passage par le boulevard Jean Royer et l’envolée des coûts (800millions d’euros ?) mettent à mal ce projet.