Avant, pendant ou après les élections : solidarité !

Communiqué CATDP2020 du 17 mars 2020

Nous remercions les 1404 (5, 54%) électrices et électeurs tourangeaux qui ont voté pour la liste « C’est au Tour(s) du Peuple 2020 », la vraie gauche à Tours. Nous allons continuer à défendre notre programme pour une transformation démocratique, sociale, écologique et féministe !

Compte tenu de la crise sanitaire due au coronavirus, nous n’étions pas favorables au maintien des élections municipales et souhaitions son report à dans quelques mois. Ce principe de précaution aurait permis de ne pas risquer des contaminations supplémentaires et de tenir dans de bonnes conditions les élections, avec une participation démocratique la plus large possible.

Le gouvernement Macron avec ses demi-mesures n'a pas été à la hauteur de la situation et nous craignons maintenant la mise en danger des plus démunis qui n’ont pas, pour la plupart, un toit pour se protéger dans le cadre du dispositif de confinement. Nous demandons donc que des mesures urgentes soient prises par la Ville de Tours et la Métropole, soit la réquisition de logements vides, le don de nourriture et de vêtements, et l’apport de soins nécessaires pour toutes et tous. Nous réclamons aussi que des mesures de solidarité soient prises envers les salariés au chômage technique, les employés exposés aux risques, le personnel hospitalier en première ligne sans moyens suffisants, les intermittents du spectacle sans activité, les intérimaires, les commerçants et les artisans autres que dans l’alimentation, et les associations caritatives.

« C’est au Tour(s) du Peuple 2020 » demande que les collectivités territoriales agissent en urgence pour organiser la solidarité locale pour tous les habitantes et habitants de Tours, de la Métropole et du département d’Indre-et-Loire.

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
17 mars 2020

Posts les plus consultés de ce blog

Deux questions à M. Benoist Pierre, n°3 sur la liste Bouchet

Communiqué CATDP2020 du 20 juin 2020

En « googlisant » l’inconditionnel du numérique et des partenariats publics-privés que vous êtes, nous nous sommes aperçus que, hors campagne électorale (mais peut-être aussi pendant ?), vous deviez être une personne très occupée. En témoigne l’inventaire de vos charges professionnelles :