La lutte des places et la cogestion droite et gauche plurielles à la Métropole !

Communiqué CATDP du 2 octobre 2021

Les élus de la Métropole de Tours de la gauche plurielle et de la droite plurielle s'étaient mis d'accord après les élections municipales de 2020 pour désigner le maire de La Riche, Wilfried Schwartz, au poste de président de la Métropole. Les conseillers métropolitains dans leur choix n'avaient pas pris en compte les problèmes relationnels du maire de La Riche avec plusieurs agents municipaux. Ces mêmes élus ont laissé faire M. Schwartz avec ses pratiques managériales brutales envers des agents métropolitains. Suite à un dépôt de plainte d'un agent métropolitain et à l'alerte des syndicalistes de la Métropole, M. Schwartz a choisi de quitter sa place de président pour se présenter au Conseil départemental où il a été élu en juin 2021 et où il siège dans le groupe centre-gauche.

En juillet, M. Augis a été désigné président face à M. Denis par une majorité de conseillers métropolitains. Le nouveau président n'a rien trouvé de mieux que de confier une vice-présidence à M. Schwartz, celle des mobilités ! Ensuite, nous avons eu droit à une guerre des places entre les élus de la droite plurielle et ceux de la gauche plurielle pour l'obtention de vice-présidences à la Métropole. Ces conflits n'étaient pas dus à la défense de projets de territoire différents puisque tous sont favorables au plus gros investissement de la mandature avec la mise en place de deux nouvelles lignes de tramway.

Le collectif C'est au Tour(s) du Peuple dénonce les pratiques anti-démocratiques et pas éthiques (pathétiques !) des élus de la Métropole où l'on voit la droite plurielle et la gauche plurielle s'affronter pour des places tout en se mettant d'accord sur le projet de 2e et 3e lignes de tramway. Un projet au coût exorbitant qui entraînera de graves atteintes écologiques et patrimoniales mais aussi des profits pour les grandes entreprises du BTP et de l'immobilier. Contre cette logique productiviste destructrice, C'est au Tour(s) du Peuple propose une véritable alternative avec la mise en place de tram-bus à hydrogène, cinq fois moins coûteux que le tramway, permettant une desserte plus large et plus équilibrée des communes de la Métropole, préservant tous les arbres et autorisant la mise en place progressive de la gratuité totale des transports en commun.

Posts les plus consultés de ce blog

Un vrai programme pour les habitants de la Touraine !

Des échanges dans les quartiers, une participation aux luttes sociales, féministes, écologiques,... une campagne active et sincère !

Les candidat.e.s « C’est au Tour(s) du peuple 2021 » pour les cantons Tours 2 Est et Tours 4 Ouest, s’inscrivent dans cette ambition de transformation sociale, démocratique et écologique. 

Les citoyen.ne.s, militant-es, syndicalistes, associatifs et écologistes engagé.e.s pour la Touraine, dont ils font partie dans ce collectif, ne recherchent pas de postes avant tout, ce ne sont pas des cumulards ! 

Communiqué C'est au Tour(s) du Peuple suite à un article de la NR concernant le tramway

Pau se dote de trambus à Hydrogène

La Nouvelle République datée du 14 octobre, sous la signature de Raphaël Chambriard, publie un grand article sous le titre "Pas d'avocat pour le tram sur roues".

Pour démontrer ce propos, il indique que ce type de matériel est un fiasco à Caen, Nancy et Clermont-Ferrand, ce qui est tout à fait vrai. Mais de quel tram parle ce journaliste peu curieux (pour ne pas dire plus !) ?

Il s’agit d’un type ancien de tramway développé avec une technologie de Bombardier et un guidage constitué par un rail central. Cette technologie n'est pas fiable et n'a donc pas su se diffuser. Le Translohr de Clermont-Ferrand (mis en service en 2006) n'a rien à voir par exemple avec le Fébus de Pau inauguré en 2020. 

Traminator : un combat pour la gratuité des transports publics

L’association CATDP propose depuis très longtemps la mise en place de la gratuité totale des transports publics sur l’agglomération de Tours. En septembre 2016, elle organisait déjà un débat avec les partis politiques et les syndicats sur ce thème.

Le mouvement des gilets jaunes et les mobilisations pour le climat n’ont fait que renforcer notre engagement pour cette gratuité totale, car non seulement c’est une mesure sociale importante (on calcule que pour une famille de 4 personnes c’est 1500€ d’économies par an) mais aussi une mesure écologique pour lutter contre la pollution automobile. Elle a aussi l’avantage de favoriser le développement de l’activité économique, commerciale, culturelle et sportive, de supprimer les aberrations de la tarification sociale actuelle et de favoriser la mixité sociale.