La lutte des places et la cogestion droite et gauche plurielles à la Métropole !

Communiqué CATDP du 2 octobre 2021

Les élus de la Métropole de Tours de la gauche plurielle et de la droite plurielle s'étaient mis d'accord après les élections municipales de 2020 pour désigner le maire de La Riche, Wilfried Schwartz, au poste de président de la Métropole. Les conseillers métropolitains dans leur choix n'avaient pas pris en compte les problèmes relationnels du maire de La Riche avec plusieurs agents municipaux. Ces mêmes élus ont laissé faire M. Schwartz avec ses pratiques managériales brutales envers des agents métropolitains. Suite à un dépôt de plainte d'un agent métropolitain et à l'alerte des syndicalistes de la Métropole, M. Schwartz a choisi de quitter sa place de président pour se présenter au Conseil départemental où il a été élu en juin 2021 et où il siège dans le groupe centre-gauche.

En juillet, M. Augis a été désigné président face à M. Denis par une majorité de conseillers métropolitains. Le nouveau président n'a rien trouvé de mieux que de confier une vice-présidence à M. Schwartz, celle des mobilités ! Ensuite, nous avons eu droit à une guerre des places entre les élus de la droite plurielle et ceux de la gauche plurielle pour l'obtention de vice-présidences à la Métropole. Ces conflits n'étaient pas dus à la défense de projets de territoire différents puisque tous sont favorables au plus gros investissement de la mandature avec la mise en place de deux nouvelles lignes de tramway.

Le collectif C'est au Tour(s) du Peuple dénonce les pratiques anti-démocratiques et pas éthiques (pathétiques !) des élus de la Métropole où l'on voit la droite plurielle et la gauche plurielle s'affronter pour des places tout en se mettant d'accord sur le projet de 2e et 3e lignes de tramway. Un projet au coût exorbitant qui entraînera de graves atteintes écologiques et patrimoniales mais aussi des profits pour les grandes entreprises du BTP et de l'immobilier. Contre cette logique productiviste destructrice, C'est au Tour(s) du Peuple propose une véritable alternative avec la mise en place de tram-bus à hydrogène, cinq fois moins coûteux que le tramway, permettant une desserte plus large et plus équilibrée des communes de la Métropole, préservant tous les arbres et autorisant la mise en place progressive de la gratuité totale des transports en commun.

Posts les plus consultés de ce blog

Vive le mouvement social du 5 décembre !

Communiqué du 2 décembre 2019

Le 5 décembre prochain, à l’appel de nombreux syndicats du secteur des transports et bien au-delà, un mouvement social va débuter pour mettre en échec la contre-réforme du système des retraites. Engagé depuis toujours dans la défense des conquêtes sociales et des services publics, le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020 apporte son total soutien au mouvement.

Le projet du gouvernement, lancé officiellement au nom de l’égalité et donc contre les régimes spéciaux en priorité, est en réalité un projet de destruction complète du régime des retraites mis en place à la Libération dans le cadre de la Sécurité sociale.

Après des attaques répétées (Plans Balladur, Juppé, Fillon, etc.), Macron veut maintenant abolir le système né il y a trois quarts de siècle en instaurant d'une part un mécanisme de « points » à la valeur fluctuante d’une année sur l’autre et donc conduisant à la baisse des pensions, et d'autre part en allongeant encore le temps de travail.

Pour le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020, créer des emplois, augmenter les salaires et taxer les profits financiers, voilà les seuls vrais moyens d’accroître les recettes et de supprimer le déficit - largement fabriqué ! - des caisses de retraite.

C’est pourquoi nous serons dans la rue à partir du 5 décembre, aux côtés de toutes celles et ceux qui sont en lutte, au nom des générations passées, présentes et à venir.

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
2 décembre 2019

Stop à la destruction des services publics !

Communiqué CATDP du 14 novembre 2016

Après la fermeture de bon nombre de bureaux de poste en milieu rural, la suppression de prétendues « petites lignes » de chemin de fer, la casse des services publics se poursuit en Touraine comme dans l’ensemble du territoire.

Les guichets SNCF à Saint-Pierre-des-Corps, 4 bureaux de poste à Tours, des boîtes à lettres dans différents quartiers sont supprimés, tandis que diminuent les effectifs du personnel soignant et les lits d’hôpitaux, les lieux d’accueil dans des services tels que la CPAM ou la CAF.

Lancement de l'action Pigeon 37 contre la privatisation des PV à Tours

2018 Privatisation des PV A6 Q 72px vecto

L’association C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP) vous invite à participer le samedi 15 septembre, à 15h, place Jean Jaurès, au lancement de l’action Pigeon 37 contre la privatisation des PV à Tours.

2018 Privatisation des PV A6 Q 72px vecto

 

Voici un ticket horodateur d’un nouveau type, que nous commencerons à placer samedi prochain sur les véhicules en stationnement, distribuerons aux commerçants, etc.

N’hésitez pas, bien sûr, à le faire circuler – c’est le cas de le dire ! - par mail, sur les réseaux sociaux et n’oubliez pas non plus d’encourager les habitants d’autres villes de France touchés par la privatisation des PV à lancer des actions similaires.

En espérant vous voir nombreux samedi, place Jean Jaurès, pour diffuser les 8000 premiers tickets, nous vous souhaitons une bonne journée (sans PV).

C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP)
11 septembre 2018