La lutte des places et la cogestion droite et gauche plurielles à la Métropole !

Communiqué CATDP du 2 octobre 2021

Les élus de la Métropole de Tours de la gauche plurielle et de la droite plurielle s'étaient mis d'accord après les élections municipales de 2020 pour désigner le maire de La Riche, Wilfried Schwartz, au poste de président de la Métropole. Les conseillers métropolitains dans leur choix n'avaient pas pris en compte les problèmes relationnels du maire de La Riche avec plusieurs agents municipaux. Ces mêmes élus ont laissé faire M. Schwartz avec ses pratiques managériales brutales envers des agents métropolitains. Suite à un dépôt de plainte d'un agent métropolitain et à l'alerte des syndicalistes de la Métropole, M. Schwartz a choisi de quitter sa place de président pour se présenter au Conseil départemental où il a été élu en juin 2021 et où il siège dans le groupe centre-gauche.

En juillet, M. Augis a été désigné président face à M. Denis par une majorité de conseillers métropolitains. Le nouveau président n'a rien trouvé de mieux que de confier une vice-présidence à M. Schwartz, celle des mobilités ! Ensuite, nous avons eu droit à une guerre des places entre les élus de la droite plurielle et ceux de la gauche plurielle pour l'obtention de vice-présidences à la Métropole. Ces conflits n'étaient pas dus à la défense de projets de territoire différents puisque tous sont favorables au plus gros investissement de la mandature avec la mise en place de deux nouvelles lignes de tramway.

Le collectif C'est au Tour(s) du Peuple dénonce les pratiques anti-démocratiques et pas éthiques (pathétiques !) des élus de la Métropole où l'on voit la droite plurielle et la gauche plurielle s'affronter pour des places tout en se mettant d'accord sur le projet de 2e et 3e lignes de tramway. Un projet au coût exorbitant qui entraînera de graves atteintes écologiques et patrimoniales mais aussi des profits pour les grandes entreprises du BTP et de l'immobilier. Contre cette logique productiviste destructrice, C'est au Tour(s) du Peuple propose une véritable alternative avec la mise en place de tram-bus à hydrogène, cinq fois moins coûteux que le tramway, permettant une desserte plus large et plus équilibrée des communes de la Métropole, préservant tous les arbres et autorisant la mise en place progressive de la gratuité totale des transports en commun.

Posts les plus consultés de ce blog

8 MARS - Une journée de lutte pour partager les combats de l’égalité !

Les militant.es de C’est Au Tour(s) Du Peuple ont participé aux côtés des associations et syndicats mobilisés à Tours pour faire vivre cette journée de manière active et solidaire.

Alors que des initiatives se déroulaient à divers endroits de la commune et de la métropole, place Jean Jaurès, de 12h à 14h30, un mini village associatif donnait à voir plusieurs actions et revendications des actrices et acteurs des luttes féministes.

Communiqué de C’est Au Tour(s) Du Peuple, le 28 juin 2022

Sans aucune concertation les Maires et la Métropole avancent un nouveau tracé, ils en ont parlé entre eux et avec la Préfète ! Et les habitant.es ? Ce nouveau choix marque l’abandon du tracé initial par Béranger. Arbres et fontaines seront donc préservés de ce côté là. C’est une satisfaction pour les associations qui se sont mobilisées, dont C’est Au Tour(s) Du Peuple avec énergie.

Platanes de Béranger : Un rapport très alarmant.

Malgré la promesse du Président de la Métropole rencontré (à sa demande) le 4 novembre et notre relance du 16 novembre, le rapport de Laurent Herquin sur l’impact du tramway au nord de Boulevard Béranger ne nous a pas été communiqué mais le rapport provisoire nous est parvenu autrement.

Son intitulé est : Étude d’impacts de travaux sur les structures racinaires des platanes – Rapport V1 (Partiel) – Secteur Béranger