Contribution de CATDP à la concertation préalable à la mise en compatibilité des documents d’urbanisme

Alors que la ligne 2 du Tram est contestée, la métropole continue d'avancer à marche forcée. Elle a lancé Une concertation préalable à la mise en conformité des documents d'urbanisme. Celle ci porte aussi sur la future ligne de bus à haut niveau de service (BHNS). L'association et plusieurs de ses membres ont contribué à cette consultation

par le Bureau de l’association CATDP

Alors que la ligne 2 du Tram est contestée, la métropole continue d'avancer à marche forcée. Elle a lancé une concertation préalable à la mise en conformité des documents d'urbanisme. Celle ci porte aussi sur la future ligne de bus à haut niveau de service (BHNS). L'association et plusieurs de ses membres ont contribué à cette consultation

Contribution de CATDP à la concertation préalable à la mise en compatibilité des documents d’urbanisme

L’association C’est Au Tour(s) Du Peuple (CATDP) a lu avec attention « le dossier de concertation préalable à la mise en compatibilité des documents d’urbanisme ». Elle considère qu’un tel dossier où se mélangent, dans un inventaire à la Prévert, le déclassement de surfaces boisées, dont 30 ares dans le Parc de Grandmont, pour permettre l'insertion de la ligne 2 du tramway, le réaménagement de la ligne de bus n°2, l’élargissement de la rue Victor Hugo, le prolongement de la rue Thalès de Milet, l’extension de la ligne 1 de tramway, etc. ne correspond pas à un réel souci de concertation avec la population de la Métropole. C’est un document qui vise surtout à prémunir les instances métropolitaines contre d’éventuels recours juridiques qui pourraient perturber la bonne marche de différents projets imposés « d’en haut ». Pour CATDP il est nécessaire, d’une part de ne pas mélanger tous les projets et d’autre part d’organiser des référendums locaux sur ceux qui engagent des modifications importantes sur les modes de vie des citoyens et/ou nécessitent des investissements financiers considérables. S’agissant de la ligne2 de tramway, CATDP rappelle qu’elle s’oppose à l’abattage prévu de 644 arbres. Elle considère que le passage par le Boulevard Jean Royer entraînerait de nombreuses contraintes et nuisances (accès difficiles aux maisons, pas assez de largeur du boulevard pour tous les flux de circulations, bruits et vibrations, problèmes de ramassages des ordures ménagères, etc.). Comme alternative à cette ligne 2 elle propose des lignes de Trambus à Haut Niveau de Service, nombreuses et bien cadencées avec comme perspective finale la gratuité totale des transports en commun.

Le Bureau de l’association
C’est Au Tour(s) Du Peuple
54, rue du grand marché, 37000 Tours
Tours le 28 janvier 2024

Contributions individuelles

Posts les plus consultés de ce blog

8 MARS - Une journée de lutte pour partager les combats de l’égalité !

Les militant.es de C’est Au Tour(s) Du Peuple ont participé aux côtés des associations et syndicats mobilisés à Tours pour faire vivre cette journée de manière active et solidaire.

Alors que des initiatives se déroulaient à divers endroits de la commune et de la métropole, place Jean Jaurès, de 12h à 14h30, un mini village associatif donnait à voir plusieurs actions et revendications des actrices et acteurs des luttes féministes.

Communiqué de C’est Au Tour(s) Du Peuple, le 28 juin 2022

Sans aucune concertation les Maires et la Métropole avancent un nouveau tracé, ils en ont parlé entre eux et avec la Préfète ! Et les habitant.es ? Ce nouveau choix marque l’abandon du tracé initial par Béranger. Arbres et fontaines seront donc préservés de ce côté là. C’est une satisfaction pour les associations qui se sont mobilisées, dont C’est Au Tour(s) Du Peuple avec énergie.

Platanes de Béranger : Un rapport très alarmant.

Malgré la promesse du Président de la Métropole rencontré (à sa demande) le 4 novembre et notre relance du 16 novembre, le rapport de Laurent Herquin sur l’impact du tramway au nord de Boulevard Béranger ne nous a pas été communiqué mais le rapport provisoire nous est parvenu autrement.

Son intitulé est : Étude d’impacts de travaux sur les structures racinaires des platanes – Rapport V1 (Partiel) – Secteur Béranger