Pour la Gratuité des Transports Publics

Plusieurs villes de France l’ont déjà instaurée et d’autres commencent à la mettre en place…

Pourquoi pas dans l’agglomération tourangelle ?

L’association C’est au Tour(s) du Peuple y réfléchit depuis longtemps. Or il ne suffit pas de convaincre les Tourangeaux et leurs employeurs qu’ils ont tout à gagner dans cette réforme, il faut aussi trouver les moyens de la réussir en tenant compte des réalités locales.

Que vous soyez convaincus ou pas, que vous ayez des objections ou des réserves à formuler, que vous ayez des informations ou propositions à communiquer, que vous soyez simplement attentifs à un changement qui transformera la vie quotidienne des Tourangelles et des Tourangeaux, nous vous invitons cordialement, toutes et tous, au grand débat public qui aura lieu sur ce sujet :

à Tours, le mardi 27 septembre, à 19h30,
Salle 121 des Halles (entrée C)
Place Gaston Pailhou
  • La gratuité des transports publics est souhaitable pour :
    Tous les Tourangelles et Tourangeaux quels que soient leur âge, leur situation familiale et sociale.
    Tous les employeurs, c’est-à-dire les administrations, les entreprises et les associations.
    Le service public de transport lui-même, son développement, ses salarié(e)s et ses usagers.
  • La gratuité des transports publics est un moyen pour favoriser :
    L’égalité, la simplicité et la mixité sociale.
    L’activité économique, commerciale, culturelle et sportive.
    L’environnement, la santé publique et la qualité de la vie.
    La baisse des dépenses des ménages, notamment ceux en charge d’enfants scolarisés.
  • La gratuité des transports publics est possible :
    Par le passage en régie publique d’agglomération.
    Par un nouveau mode de financement.

C’est un choix de société, qui se pose pour les transports publics, comme il se pose pour la distribution de l’eau, l’éducation ou la santé. Soit on considère que ceux qui financent les services (comme les Tourangelles et les Tourangeaux qui ont payé et payent encore la première ligne du tramway) les gèrent démocratiquement pour le bien de tous, soit on laisse une entreprise à but lucratif, en l’occurrence Keolis, réaliser des bénéfices sur le dos des usagers qui ne décident de rien.

C’est à nous tous de mettre en place une autre politique des transports au service
des habitant(e)s de Tours et Tours Plus.

C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP)
23 septembre 2016

Posts les plus consultés de ce blog

Tramway : la Métropole hésite et réfléchit, C’est Au Tour(s) Du Peuple propose.

C’est Au Tour(s) Du Peuple conteste le projet des lignes 2 & 3 depuis son annonce en argumentant de plusieurs points de vue : écologique (pas d’abattages d’arbres), économique (développement des transports publics) et social (gratuité totale des transports publics).

Les actions menées ces derniers mois ont démontré que de nombreuses personnes rejoignaient nos arguments et propositions.

5G : des déclarations médiatiques au débat démocratique

Communiqué CATDP du 25 octobre 2021

Les antennes 5G se déploient sur le territoire avec l’accord d’Emmanuel Macron et, de fait, l’accord tacite de la majorité des parlementaires et de nombreux élus locaux.

La « Convention citoyenne sur le climat » et ces 150 participants ont, parmi leurs propositions, demandé un moratoire sur la 5G et un débat public pour des technologies plus sobres, respectueuses de l’environnement et de la santé. L’impérial président a rejeté cette proposition – et bien d’autres – puis il a attribué des licences aux opérateurs, ouvrant la voie au déploiement. Cela avant toute étude d’impact et sans le moindre débat.

Communiqué C'est au Tour(s) du Peuple suite à un article de la NR concernant le tramway

Pau se dote de trambus à Hydrogène

La Nouvelle République datée du 14 octobre, sous la signature de Raphaël Chambriard, publie un grand article sous le titre "Pas d'avocat pour le tram sur roues".

Pour démontrer ce propos, il indique que ce type de matériel est un fiasco à Caen, Nancy et Clermont-Ferrand, ce qui est tout à fait vrai. Mais de quel tram parle ce journaliste peu curieux (pour ne pas dire plus !) ?

Il s’agit d’un type ancien de tramway développé avec une technologie de Bombardier et un guidage constitué par un rail central. Cette technologie n'est pas fiable et n'a donc pas su se diffuser. Le Translohr de Clermont-Ferrand (mis en service en 2006) n'a rien à voir par exemple avec le Fébus de Pau inauguré en 2020.