En soutien aux agents de Tours Métropole

Communiqué CATDP du 8 février 2018

« La grogne monte chez les agents de Tours Métropole Val de Loire », titrait hier la NR.

A l’issue d’une assemblée générale de plusieurs centaines de personnes, un vote à l’unanimité a validé la décision de déposer un préavis de grève illimitée à partir du jeudi 8 février, et d’organiser une manifestation de 8 h à 12 h qui partira du siège de la Métropole pour se terminer place Jean-Jaurès.

Ce mouvement social résulte en grande partie du passage de la communauté d'agglomération en communauté urbaine (1er janvier 2017), puis en Métropole (22 mars 2017). Chaque commune ayant ses propres acquis sociaux (salaires, temps de travail, congés),  la direction générale de Tours Métropole Val de Loire a décidé de les « harmoniser »... par le bas !

Cela n’est pas sans nous rappeler ce qui se passe actuellement au CHU de Tours dont les agents dénoncent une restructuration qui se fait à leurs dépens et, en fin de compte, aux dépens de toute la population tourangelle. Avec à la tête du conseil de surveillance du CHU comme de la mairie, Monsieur Bouchet, dont les conditions de nomination ont été dignes des règles de fonctionnement d'une république bananière. Est-il également besoin de rappeler les « grands projets urbanistiques » (Haut de la rue Multi-Nationale, quartier du Sanitas, etc.) et le simulacre, quand ce n'est pas l'absence totale, de concertation qui entoure ces projets dont l’objectif véritable est de satisfaire l'avidité d'actionnaires de multinationales aux dépens des Tourangelles et des Tourangeaux ?

C’est au Tour(s) du Peuple se déclare solidaire du mouvement engagé par les agents de Tours Métropole Val de Loire pour la défense de leurs acquis sociaux et renouvelle également sa position déjà maintes fois affirmée : ni Monsieur Briand, ni Monsieur Bouchet ne sont à même de représenter l’intérêt général des Tourangelles, des Tourangeaux et de l’ensemble des habitants de la métropole.

C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP)
8 février 2018

Posts les plus consultés de ce blog

Communiqué de C’est Au Tour(s) Du Peuple, le 28 juin 2022

Sans aucune concertation les Maires et la Métropole avancent un nouveau tracé, ils en ont parlé entre eux et avec la Préfète ! Et les habitant.es ? Ce nouveau choix marque l’abandon du tracé initial par Béranger. Arbres et fontaines seront donc préservés de ce côté là. C’est une satisfaction pour les associations qui se sont mobilisées, dont C’est Au Tour(s) Du Peuple avec énergie.

Vive le mouvement social du 5 décembre !

Communiqué du 2 décembre 2019

Le 5 décembre prochain, à l’appel de nombreux syndicats du secteur des transports et bien au-delà, un mouvement social va débuter pour mettre en échec la contre-réforme du système des retraites. Engagé depuis toujours dans la défense des conquêtes sociales et des services publics, le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020 apporte son total soutien au mouvement.

Le projet du gouvernement, lancé officiellement au nom de l’égalité et donc contre les régimes spéciaux en priorité, est en réalité un projet de destruction complète du régime des retraites mis en place à la Libération dans le cadre de la Sécurité sociale.

Après des attaques répétées (Plans Balladur, Juppé, Fillon, etc.), Macron veut maintenant abolir le système né il y a trois quarts de siècle en instaurant d'une part un mécanisme de « points » à la valeur fluctuante d’une année sur l’autre et donc conduisant à la baisse des pensions, et d'autre part en allongeant encore le temps de travail.

Pour le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020, créer des emplois, augmenter les salaires et taxer les profits financiers, voilà les seuls vrais moyens d’accroître les recettes et de supprimer le déficit - largement fabriqué ! - des caisses de retraite.

C’est pourquoi nous serons dans la rue à partir du 5 décembre, aux côtés de toutes celles et ceux qui sont en lutte, au nom des générations passées, présentes et à venir.

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
2 décembre 2019

Stop à la destruction des services publics !

Communiqué CATDP du 14 novembre 2016

Après la fermeture de bon nombre de bureaux de poste en milieu rural, la suppression de prétendues « petites lignes » de chemin de fer, la casse des services publics se poursuit en Touraine comme dans l’ensemble du territoire.

Les guichets SNCF à Saint-Pierre-des-Corps, 4 bureaux de poste à Tours, des boîtes à lettres dans différents quartiers sont supprimés, tandis que diminuent les effectifs du personnel soignant et les lits d’hôpitaux, les lieux d’accueil dans des services tels que la CPAM ou la CAF.