Interpellation de Madame la Préfète d’Indre-et-Loire

Communiqué CATDP du 3 décembre 2018

Ce qui s’est passé à Tours vendredi et samedi est vraiment inacceptable.

Qui a décidé vendredi d’une telle violence envers des lycéens et de blesser ainsi nos jeunes au lieu de les protéger ?

Qui a pris la décision d’interdire la rue Nationale que pratiquement, et depuis des lustres, toutes les manifestations sociales empruntaient ?

Quel insensé a pensé que, comme à Paris, la manifestation des gilets jaunes à Tours samedi serait forcément débordée par des commandos de casseurs et qu’il fallait prendre des dispositions exceptionnelles et un armement anti-émeute surdimensionné ?

Quel stratège stupide a instrumentalisé la violence policière pour susciter une vive réaction de certains gilets jaunes ? Espérait-il que le reste des gilets jaunes condamnerait la colère de leurs camarades et mettrait fin au mouvement ?

Que l’on ait quelques réticences sur la structuration de cette révolte populaire ou que l’on soit totalement pour, la phrase attribuée à Voltaire :  « Monsieur, je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » devrait fédérer tous les défenseurs de la liberté constitutionnelle de manifester. 

Madame la Préfète, qui a donné l’ordre de barrer la rue Nationale et de disperser immédiatement la manifestation ? Est-ce Monsieur le Maire qui n’a pas dit un mot pour les victimes ? Est-ce un commandant de gendarmerie trop zélé ?

Comment comptez-vous faire respecter le droit à manifester si la possible présence de casseurs peut être évoquée pour, de fait, l’interdire ?

C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP)
3 décembre 2018

Posts les plus consultés de ce blog

Tramway : la Métropole hésite et réfléchit, C’est Au Tour(s) Du Peuple propose.

C’est Au Tour(s) Du Peuple conteste le projet des lignes 2 & 3 depuis son annonce en argumentant de plusieurs points de vue : écologique (pas d’abattages d’arbres), économique (développement des transports publics) et social (gratuité totale des transports publics).

Les actions menées ces derniers mois ont démontré que de nombreuses personnes rejoignaient nos arguments et propositions.

5G : des déclarations médiatiques au débat démocratique

Communiqué CATDP du 25 octobre 2021

Les antennes 5G se déploient sur le territoire avec l’accord d’Emmanuel Macron et, de fait, l’accord tacite de la majorité des parlementaires et de nombreux élus locaux.

La « Convention citoyenne sur le climat » et ces 150 participants ont, parmi leurs propositions, demandé un moratoire sur la 5G et un débat public pour des technologies plus sobres, respectueuses de l’environnement et de la santé. L’impérial président a rejeté cette proposition – et bien d’autres – puis il a attribué des licences aux opérateurs, ouvrant la voie au déploiement. Cela avant toute étude d’impact et sans le moindre débat.

Communiqué C'est au Tour(s) du Peuple suite à un article de la NR concernant le tramway

Pau se dote de trambus à Hydrogène

La Nouvelle République datée du 14 octobre, sous la signature de Raphaël Chambriard, publie un grand article sous le titre "Pas d'avocat pour le tram sur roues".

Pour démontrer ce propos, il indique que ce type de matériel est un fiasco à Caen, Nancy et Clermont-Ferrand, ce qui est tout à fait vrai. Mais de quel tram parle ce journaliste peu curieux (pour ne pas dire plus !) ?

Il s’agit d’un type ancien de tramway développé avec une technologie de Bombardier et un guidage constitué par un rail central. Cette technologie n'est pas fiable et n'a donc pas su se diffuser. Le Translohr de Clermont-Ferrand (mis en service en 2006) n'a rien à voir par exemple avec le Fébus de Pau inauguré en 2020.