À propos de la récente expulsion des familles bulgares aux Îles Noires (La Riche)

Communiqué CATDP du 20 mai 2019

Une centaine de personnes, originaires de Bulgarie, vivaient depuis plusieurs années aux Îles noires, sur la commune de La Riche, dans la plus grande précarité (caravanes ou baraques délabrées). Pour réaliser le projet de base de loisirs de la Métropole, une « mission de diagnostic et d’accompagnement » a été mise en place il y a quelques mois par la préfecture, en accord avec la Métropole et, du 15 au 17 mai 2019, les dernières familles restant sur place ont été expulsées définitivement, avec intervention de la police et usage de pelleteuses pour détruire tous les lieux d’habitat.

CATDP regrette que depuis le début de la « mission », jamais les autorités n’ont voulu travailler avec les associations d’aide aux migrants qui intervenaient aux Îles noires, connaissaient la situation et avaient noué des relations avec les familles. Plus précisément, la commune de La Riche, en accord avec la Métropole, a tout fait pour retarder, voire empêcher la domiciliation officielle des familles dans la commune. Or, cette domiciliation, obligatoire selon la loi, est indispensable pour pouvoir ouvrir ensuite un compte en banque, chercher un travail déclaré et transférer les dossiers médicaux dans le cadre de l’Union européenne. Cette domiciliation est aussi nécessaire pour la scolarisation des enfants. Si la scolarisation a finalement été possible, grâce à l’insistance des associations, pour les enfants en âge d’aller au collège, elle s’est faite très tardivement et très partiellement pour ceux en âge d’aller à l’école primaire. Encore faut-il dire que ceux qui ont pu être scolarisés l’ont été dans des conditions non conformes au Code de l’Éducation. Et depuis l’évacuation, bien sûr, nombre d’enfants sont à nouveau déscolarisés pendant que la plupart des familles se retrouvent à vivre dans des conditions tout aussi précaires qu’avant, voire davantage encore.

CATDP dénonce le refus de la municipalité de La Riche, de la Métropole et de la préfecture de travailler en bonne intelligence avec les associations d’aide aux migrants, la totale absence de transparence dans les décisions prises et, de façon générale, le manque d’humanité qui prévaut lorsqu’il s’agit de s’occuper des étrangers, membres de l’UE en l’occurrence. Doit-on rappeler qu’ils sont, comme tout un chacun d’entre nous, des êtres humains avant tout qui ont droit au respect et à une vie digne ?

C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP)
20 mai 2019

Posts les plus consultés de ce blog

Communiqué suite aux résultats du premier tour des élections départementales et régionales.

Les candidat.e.s C'est au Tour(s) du Peuple 2021 déplorent la très forte abstention pour les élections départementales et régionales, tout en comprenant que les électeurs soient désabusés face à la confiscation du pouvoir par une minorité de privilégiés. Malgré une abstention aux départementales plus forte qu'aux municipales de mars 2020, C'est au Tour(s) du Peuple a gagné 60% de voix supplémentaires, dans les deux cantons Tours 2 Est et Tours 4 Ouest. Ce résultat nous encourage à poursuivre la défense de nos propositions avec et pour les habitants.

Réagir pour les libertés ! Le 12 juin un temps fort !

L’appel lancé par des personnalités sociales, associatives, politiques et syndicales est salutaire ! Car la liberté est en danger ! L’extrême droite est devenue le point de repère des droites et du gouvernement.

Extrait : « Depuis maintenant plusieurs mois nous constatons toutes et tous que le climat politique et social en France, comme partout en Europe et dans le monde est de plus en plus imprégné par l’extrême droite et ses idées.

Face à ce climat de haine, raciste et attentatoire aux libertés individuelles et collectives, nous appelons à une réaction forte, unitaire et rassembleuse, pour réaffirmer notre combat commun contre l’extrême droite, ses idées, et toutes celles et ceux qui participent à sa propagation... ». Voir l’appel plus complet et les signataires https://www.appelpourleslibertes.com/

Démocratie, en avant toute !

La politique selon nous, c'est faire vivre la démocratie dans le quotidien des habitantes et des habitants ; c’est s’appuyer sur leurs savoirs et leurs pratiques dans chacune des décisions qui les concernent. 

Faisons confiance à l'intelligence, à l’imagination, à l’engagement de toutes et tous pour bâtir un avenir où chacune et chacun aura sa place, dans une égale dignité.