Tarifs Fil bleu : ça suffit !

Communiqué du 1er décembre 2019 sur les tarifs Fil bleu et le service public des transports en commun

Les tarifs Fil bleu inchangés et scandaleux, c’est ainsi que s’achève un débat politique majeur pour les transports publics tourangeaux !

À l’origine, Kéolis, dont la délégation de service public vient d’être renouvelée par la Métropole pour 7 ans à partir du 1er janvier 2019, relève dès le 1er août les tarifs de Fil bleu. Il semble bien qu’aucun débat antérieur n’ait eu lieu sur ce sujet au Conseil Métropolitain. Or l’augmentation de 14% du pass tout public (de 26 ans à 64 ans) n’est pas anodine, pas plus que ne l’est la disparition du forfait dédié aux demandeurs d’emploi ou aux allocataires du RSA, et encore moins la fixation des seuils de revenus du foyer (quotient familial inférieur à 350€, entre 350€ et 550C et supérieur à 550 €) pour bénéficier, ou pas, de tarifs réduits.

Ce sont des décisions lourdes de conséquences financières pour les usager(e)s qui ne devraient pas relever de Kéolis mais bien de décisions politiques clairement affirmées de la part des élus de la Métropole. De nombreuses personnes ont été pénalisées et ont protesté. Des conseillers métropolitains ont laissé entendre que la question pourrait être réétudiée. Mais, en appliquant la doctrine de H. Queuille : « Il n’est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout », la Métropole, par la voix de Frédéric Augis, vice-président aux mobilités, a entériné, quatre mois plus tard, les décisions tarifaires de Fil bleu. Pour rappel, afin de bénéficier d'un tarif réduit, il faut un justificatif de non imposition mais malheureusement les personnes sans papiers ne peuvent le fournir... et payent donc 45€ !

Ces tarifications différenciées sont tracassières pour les plus pauvres et ignorent une partie des détresses réelles. Le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020 demande un réexamen de la tarification de Fil bleu en tenant compte des avis de celles et ceux que les nouveaux tarifs pénalisent, en attendant la mise en place de la gratuité totale des transports publics d'ici la fin du prochain mandat. De manière plus générale, CATDP 2020 invite les Tourangelles et les Tourangeaux à se saisir collectivement du problème des transports publics sur l’agglomération de Tours (infrastructures, itinéraires, cadencements, régie publique, gratuité totale).

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
1er décembre 2019

Posts les plus consultés de ce blog

Communiqué suite aux résultats du premier tour des élections départementales et régionales.

Les candidat.e.s C'est au Tour(s) du Peuple 2021 déplorent la très forte abstention pour les élections départementales et régionales, tout en comprenant que les électeurs soient désabusés face à la confiscation du pouvoir par une minorité de privilégiés. Malgré une abstention aux départementales plus forte qu'aux municipales de mars 2020, C'est au Tour(s) du Peuple a gagné 60% de voix supplémentaires, dans les deux cantons Tours 2 Est et Tours 4 Ouest. Ce résultat nous encourage à poursuivre la défense de nos propositions avec et pour les habitants.

Réagir pour les libertés ! Le 12 juin un temps fort !

L’appel lancé par des personnalités sociales, associatives, politiques et syndicales est salutaire ! Car la liberté est en danger ! L’extrême droite est devenue le point de repère des droites et du gouvernement.

Extrait : « Depuis maintenant plusieurs mois nous constatons toutes et tous que le climat politique et social en France, comme partout en Europe et dans le monde est de plus en plus imprégné par l’extrême droite et ses idées.

Face à ce climat de haine, raciste et attentatoire aux libertés individuelles et collectives, nous appelons à une réaction forte, unitaire et rassembleuse, pour réaffirmer notre combat commun contre l’extrême droite, ses idées, et toutes celles et ceux qui participent à sa propagation... ». Voir l’appel plus complet et les signataires https://www.appelpourleslibertes.com/

Démocratie, en avant toute !

La politique selon nous, c'est faire vivre la démocratie dans le quotidien des habitantes et des habitants ; c’est s’appuyer sur leurs savoirs et leurs pratiques dans chacune des décisions qui les concernent. 

Faisons confiance à l'intelligence, à l’imagination, à l’engagement de toutes et tous pour bâtir un avenir où chacune et chacun aura sa place, dans une égale dignité.