Deuxième ligne de tramway : quand l’argent abat les arbres… et le reste !

Communiqué CATDP2020 du 22 janvier 2020

Depuis bien longtemps C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP) a alerté les Tourangelles et les Tourangeaux sur les conséquences multiples et désastreuses de l’implantation d’une deuxième ligne de tramway le long des boulevards Béranger (en totalité) et Heurteloup (partiellement) : voir notre tract « Traminator » distribué en juin 2019. Nous avons affirmé, entre autres, que de nombreux platanes seraient abattus et que le marché aux fleurs serait déplacé, voire supprimé.

La décision de faire passer le tram par Béranger a été prise le 12 novembre 2018 lors d’une séance à huis-clos (bonjour la démocratie !) par 31 voix pour le boulevard Béranger, 15 voix pour le boulevard Jean Royer, 2 abstentions et 5 refus de vote. Le Maire Christophe Bouchet et « l’opposant » Emmanuel Denis ont voté pour Béranger avec le soutien de Philippe Briand, président de la Métropole, qui préconise ce tracé pour des raisons qui ne sont peut-être pas totalement étrangères à sa qualité de promoteur immobilier. L'hypocrisie est à son comble quand messieurs Bouchet, Briand, Pierre (LREM) et Denis, tous favorables au tramway passant par les boulevards Béranger et Heurteloup, souhaitent épargner les arbres alors que les études indiquent que la construction de la plateforme du tram ferait disparaître les platanes.

Nous disposons maintenant, par l’intermédiaire de l’association AQUAVIT, du rapport d’expertise sur les « impacts potentiels de travaux de terrassement sur les racines des platanes le long des boulevards Heurteloup et Béranger ». Cette expertise a été réalisée en février 2018 par Laurent Herquin, de Toulouse, docteur en écologie, et n’a pas été diffusée à l’époque. Elle n’est mentionnée ni dans le bilan du garant de la concertation Laurent Joseph, publié le 8 juillet 2018, ni dans le « Bilan de la concertation » publié par Tours-Métropole le 11 décembre 2018.

Or, ce rapport confirme l’abattage des platanes des rangs externes et démontre que les platanes des rangs internes risquent d’être sévèrement impactés.

Nous affirmons que si le projet n’est pas abandonné la ville de Tours sera amputée d’une partie de son patrimoine historique et paysager et, en définitive, défigurée.

C'est au Tour(s) du Peuple 2020 rappelle qu’elle est opposée à la deuxième ligne de tramway (ni Béranger/Heurteloup, ni Royer) car, d'après la Cour des comptes, la Métropole n’en a pas les moyens financiers. CATDP 2020 préfère des trambus à hydrogène, cinq fois moins coûteux, plus écologiques, et irriguant mieux le tissu urbain, et elle milite pour la gratuité totale des transports publics qu’elle souhaite mettre en place sur la prochaine mandature grâce une régie publique métropolitaine des transports.


Ne manquez pas notre vidéo sur le sujet.

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
22 janvier 2019

Posts les plus consultés de ce blog

Vive le mouvement social du 5 décembre !

Communiqué du 2 décembre 2019

Le 5 décembre prochain, à l’appel de nombreux syndicats du secteur des transports et bien au-delà, un mouvement social va débuter pour mettre en échec la contre-réforme du système des retraites. Engagé depuis toujours dans la défense des conquêtes sociales et des services publics, le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020 apporte son total soutien au mouvement.

Le projet du gouvernement, lancé officiellement au nom de l’égalité et donc contre les régimes spéciaux en priorité, est en réalité un projet de destruction complète du régime des retraites mis en place à la Libération dans le cadre de la Sécurité sociale.

Après des attaques répétées (Plans Balladur, Juppé, Fillon, etc.), Macron veut maintenant abolir le système né il y a trois quarts de siècle en instaurant d'une part un mécanisme de « points » à la valeur fluctuante d’une année sur l’autre et donc conduisant à la baisse des pensions, et d'autre part en allongeant encore le temps de travail.

Pour le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020, créer des emplois, augmenter les salaires et taxer les profits financiers, voilà les seuls vrais moyens d’accroître les recettes et de supprimer le déficit - largement fabriqué ! - des caisses de retraite.

C’est pourquoi nous serons dans la rue à partir du 5 décembre, aux côtés de toutes celles et ceux qui sont en lutte, au nom des générations passées, présentes et à venir.

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
2 décembre 2019

Stop à la destruction des services publics !

Communiqué CATDP du 14 novembre 2016

Après la fermeture de bon nombre de bureaux de poste en milieu rural, la suppression de prétendues « petites lignes » de chemin de fer, la casse des services publics se poursuit en Touraine comme dans l’ensemble du territoire.

Les guichets SNCF à Saint-Pierre-des-Corps, 4 bureaux de poste à Tours, des boîtes à lettres dans différents quartiers sont supprimés, tandis que diminuent les effectifs du personnel soignant et les lits d’hôpitaux, les lieux d’accueil dans des services tels que la CPAM ou la CAF.

Lancement de l'action Pigeon 37 contre la privatisation des PV à Tours

2018 Privatisation des PV A6 Q 72px vecto

L’association C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP) vous invite à participer le samedi 15 septembre, à 15h, place Jean Jaurès, au lancement de l’action Pigeon 37 contre la privatisation des PV à Tours.

2018 Privatisation des PV A6 Q 72px vecto

 

Voici un ticket horodateur d’un nouveau type, que nous commencerons à placer samedi prochain sur les véhicules en stationnement, distribuerons aux commerçants, etc.

N’hésitez pas, bien sûr, à le faire circuler – c’est le cas de le dire ! - par mail, sur les réseaux sociaux et n’oubliez pas non plus d’encourager les habitants d’autres villes de France touchés par la privatisation des PV à lancer des actions similaires.

En espérant vous voir nombreux samedi, place Jean Jaurès, pour diffuser les 8000 premiers tickets, nous vous souhaitons une bonne journée (sans PV).

C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP)
11 septembre 2018