Deuxième ligne de tramway : quand l’argent abat les arbres… et le reste !

Communiqué CATDP2020 du 22 janvier 2020

Depuis bien longtemps C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP) a alerté les Tourangelles et les Tourangeaux sur les conséquences multiples et désastreuses de l’implantation d’une deuxième ligne de tramway le long des boulevards Béranger (en totalité) et Heurteloup (partiellement) : voir notre tract « Traminator » distribué en juin 2019. Nous avons affirmé, entre autres, que de nombreux platanes seraient abattus et que le marché aux fleurs serait déplacé, voire supprimé.

La décision de faire passer le tram par Béranger a été prise le 12 novembre 2018 lors d’une séance à huis-clos (bonjour la démocratie !) par 31 voix pour le boulevard Béranger, 15 voix pour le boulevard Jean Royer, 2 abstentions et 5 refus de vote. Le Maire Christophe Bouchet et « l’opposant » Emmanuel Denis ont voté pour Béranger avec le soutien de Philippe Briand, président de la Métropole, qui préconise ce tracé pour des raisons qui ne sont peut-être pas totalement étrangères à sa qualité de promoteur immobilier. L'hypocrisie est à son comble quand messieurs Bouchet, Briand, Pierre (LREM) et Denis, tous favorables au tramway passant par les boulevards Béranger et Heurteloup, souhaitent épargner les arbres alors que les études indiquent que la construction de la plateforme du tram ferait disparaître les platanes.

Nous disposons maintenant, par l’intermédiaire de l’association AQUAVIT, du rapport d’expertise sur les « impacts potentiels de travaux de terrassement sur les racines des platanes le long des boulevards Heurteloup et Béranger ». Cette expertise a été réalisée en février 2018 par Laurent Herquin, de Toulouse, docteur en écologie, et n’a pas été diffusée à l’époque. Elle n’est mentionnée ni dans le bilan du garant de la concertation Laurent Joseph, publié le 8 juillet 2018, ni dans le « Bilan de la concertation » publié par Tours-Métropole le 11 décembre 2018.

Or, ce rapport confirme l’abattage des platanes des rangs externes et démontre que les platanes des rangs internes risquent d’être sévèrement impactés.

Nous affirmons que si le projet n’est pas abandonné la ville de Tours sera amputée d’une partie de son patrimoine historique et paysager et, en définitive, défigurée.

C'est au Tour(s) du Peuple 2020 rappelle qu’elle est opposée à la deuxième ligne de tramway (ni Béranger/Heurteloup, ni Royer) car, d'après la Cour des comptes, la Métropole n’en a pas les moyens financiers. CATDP 2020 préfère des trambus à hydrogène, cinq fois moins coûteux, plus écologiques, et irriguant mieux le tissu urbain, et elle milite pour la gratuité totale des transports publics qu’elle souhaite mettre en place sur la prochaine mandature grâce une régie publique métropolitaine des transports.


Ne manquez pas notre vidéo sur le sujet.

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
22 janvier 2019

Posts les plus consultés de ce blog

Un premier bilan de la municipalité Emmanuel Denis

Si certaines décisions de la nouvelle municipalité vont dans le bon sens (demande d’un moratoire sur la 5 G ; suppression annoncée des subventions à Ryanair), le bilan des actions menées depuis le début du mandat est insuffisant. Voici donc nos propositions afin de mener une politique à la hauteur des besoins et des attentes des habitants et habitantes de Tours et de la Métropole.

Vie publique & Démocratie
Urbanisme
« Tranquillité Publique »
Environnement & Transports
Solidarité avec les plus démunis

Ce bilan, que nous allons bientôt distribuer largement aux habitantes et habitants de Tours et de la Métropole, est téléchargeable ici. Merci de le diffuser en version papier, par mail, sur les réseaux sociaux, etc.

Vous pouvez également voir ou écouter :

  • la vidéo de la proclamation publique de ce bilan, telle qu’elle s’est déroulée sur les marches de la mairie de Tours, le vendredi 4 décembre 2020,
  • l’enregistrement de l’entretien qu’a accordé Claude Bourdin à la radio RFL 101 le lendemain, sur ce bilan et la loi Sécurité Globale.