Non à la spéculation immobilière antidémocratique et antisociale ! Oui à une politique qui réponde aux besoins et aux exigences de la population !

Communiqué CATDP2020 du 23 février 2020

Le projet de rénovation du Sanitas date de 2014. La plupart des listes qui se présentent à vos suffrages sont directement complices de cette opération que l’association « C’est au Tour(s) du Peuple » n’a cessé depuis cette date de dénoncer comme un mauvais coup porté à la population du Sanitas.

En fait, sous prétexte « d’améliorer la qualité de vie des habitants du quartier », il s’agit de s’emparer des terrains et des immeubles pour implanter une population aisée, intéressée par le tramway et la proximité du centre-ville. Les locataires sont alors priés d’aller ailleurs.

Notre liste prend, elle, les engagements suivants :

  • L’arrêt du projet de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) et sa remise à plat en concertation avec les habitants et les nombreuses associations qui œuvrent journellement pour le bien du Sanitas,
  • Des rénovations et des réhabilitations, mais en aucun cas des disparitions de logements sociaux,
  • Le maintien ou la création de services publics et de commerces de proximité dans le quartier,
  • La création au Sanitas d’un Centre municipal de Santé, à la fois de prévention (en particulier pour les enfants) et de soins, dans tous les domaines de la santé,
  • Le maintien des postes de gardiens dans les immeubles et leur création partout où ils ont été supprimés,
  • Le développement d’une police de proximité désarmée, bien intégrée et respectueuse des personnes sans discrimination,
  • Le développement, en concertation avec les artistes, de salles au Sanitas qui seront autant de lieux de création, de diffusion et d’exposition autogérées.

Vous voulez une véritable démocratie où le peuple soit enfin décisionnaire ?
Votez, dès le 1er tour, pour « C’est au Tour(s) du Peuple 2020 » 

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
23 février 2020

Posts les plus consultés de ce blog

Communiqué de C’est Au Tour(s) Du Peuple, le 28 juin 2022

Sans aucune concertation les Maires et la Métropole avancent un nouveau tracé, ils en ont parlé entre eux et avec la Préfète ! Et les habitant.es ? Ce nouveau choix marque l’abandon du tracé initial par Béranger. Arbres et fontaines seront donc préservés de ce côté là. C’est une satisfaction pour les associations qui se sont mobilisées, dont C’est Au Tour(s) Du Peuple avec énergie.

Vive le mouvement social du 5 décembre !

Communiqué du 2 décembre 2019

Le 5 décembre prochain, à l’appel de nombreux syndicats du secteur des transports et bien au-delà, un mouvement social va débuter pour mettre en échec la contre-réforme du système des retraites. Engagé depuis toujours dans la défense des conquêtes sociales et des services publics, le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020 apporte son total soutien au mouvement.

Le projet du gouvernement, lancé officiellement au nom de l’égalité et donc contre les régimes spéciaux en priorité, est en réalité un projet de destruction complète du régime des retraites mis en place à la Libération dans le cadre de la Sécurité sociale.

Après des attaques répétées (Plans Balladur, Juppé, Fillon, etc.), Macron veut maintenant abolir le système né il y a trois quarts de siècle en instaurant d'une part un mécanisme de « points » à la valeur fluctuante d’une année sur l’autre et donc conduisant à la baisse des pensions, et d'autre part en allongeant encore le temps de travail.

Pour le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020, créer des emplois, augmenter les salaires et taxer les profits financiers, voilà les seuls vrais moyens d’accroître les recettes et de supprimer le déficit - largement fabriqué ! - des caisses de retraite.

C’est pourquoi nous serons dans la rue à partir du 5 décembre, aux côtés de toutes celles et ceux qui sont en lutte, au nom des générations passées, présentes et à venir.

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
2 décembre 2019

Stop à la destruction des services publics !

Communiqué CATDP du 14 novembre 2016

Après la fermeture de bon nombre de bureaux de poste en milieu rural, la suppression de prétendues « petites lignes » de chemin de fer, la casse des services publics se poursuit en Touraine comme dans l’ensemble du territoire.

Les guichets SNCF à Saint-Pierre-des-Corps, 4 bureaux de poste à Tours, des boîtes à lettres dans différents quartiers sont supprimés, tandis que diminuent les effectifs du personnel soignant et les lits d’hôpitaux, les lieux d’accueil dans des services tels que la CPAM ou la CAF.