Non à la spéculation immobilière antidémocratique et antisociale ! Oui à une politique qui réponde aux besoins et aux exigences de la population !

Communiqué CATDP2020 du 23 février 2020

Le projet de rénovation du Sanitas date de 2014. La plupart des listes qui se présentent à vos suffrages sont directement complices de cette opération que l’association « C’est au Tour(s) du Peuple » n’a cessé depuis cette date de dénoncer comme un mauvais coup porté à la population du Sanitas.

En fait, sous prétexte « d’améliorer la qualité de vie des habitants du quartier », il s’agit de s’emparer des terrains et des immeubles pour implanter une population aisée, intéressée par le tramway et la proximité du centre-ville. Les locataires sont alors priés d’aller ailleurs.

Notre liste prend, elle, les engagements suivants :

  • L’arrêt du projet de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) et sa remise à plat en concertation avec les habitants et les nombreuses associations qui œuvrent journellement pour le bien du Sanitas,
  • Des rénovations et des réhabilitations, mais en aucun cas des disparitions de logements sociaux,
  • Le maintien ou la création de services publics et de commerces de proximité dans le quartier,
  • La création au Sanitas d’un Centre municipal de Santé, à la fois de prévention (en particulier pour les enfants) et de soins, dans tous les domaines de la santé,
  • Le maintien des postes de gardiens dans les immeubles et leur création partout où ils ont été supprimés,
  • Le développement d’une police de proximité désarmée, bien intégrée et respectueuse des personnes sans discrimination,
  • Le développement, en concertation avec les artistes, de salles au Sanitas qui seront autant de lieux de création, de diffusion et d’exposition autogérées.

Vous voulez une véritable démocratie où le peuple soit enfin décisionnaire ?
Votez, dès le 1er tour, pour « C’est au Tour(s) du Peuple 2020 » 

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
23 février 2020

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre-enquête aux élus de Tours et de Tours Métropole sur la question et la réalité des cumuls – Point d’étape n° 1, 1er mars 2021

Le 11 janvier dernier, C’est au Tour(s) du Peuple, L’Antivol, la Touraine Insoumise, le Nouveau Parti Anticapitaliste 37, le Parti de Gauche 37 ont adressé une « Lettre-enquête aux élus de Tours et de Tours Métropole sur la question et la réalité des cumuls ». Cette lettre leur a aussi été envoyée par nombre d’habitants de Tours et des communes de la Métropole, bien décidés à soutenir l’initiative.

À ce jour, 1er mars 2021, nous n’avons reçu que 5 réponses d’élus. Trois ont fait l’effort de répondre à l’essentiel des questions posées, ce dont nous les remercions. Les deux autres ont choisi, pour l’un de « botter en touche » (ne nous étendons pas…), pour l’autre de nous invectiver (ne nous étendons pas non plus).

Un premier bilan de la municipalité Emmanuel Denis

Si certaines décisions de la nouvelle municipalité vont dans le bon sens (demande d’un moratoire sur la 5 G ; suppression annoncée des subventions à Ryanair), le bilan des actions menées depuis le début du mandat est insuffisant. Voici donc nos propositions afin de mener une politique à la hauteur des besoins et des attentes des habitants et habitantes de Tours et de la Métropole.

Vie publique & Démocratie
Urbanisme
« Tranquillité Publique »
Environnement & Transports
Solidarité avec les plus démunis

Ce bilan, que nous allons bientôt distribuer largement aux habitantes et habitants de Tours et de la Métropole, est téléchargeable ici. Merci de le diffuser en version papier, par mail, sur les réseaux sociaux, etc.

Vous pouvez également voir ou écouter :

  • la vidéo de la proclamation publique de ce bilan, telle qu’elle s’est déroulée sur les marches de la mairie de Tours, le vendredi 4 décembre 2020,
  • l’enregistrement de l’entretien qu’a accordé Claude Bourdin à la radio RFL 101 le lendemain, sur ce bilan et la loi Sécurité Globale.