Interpellation, acte 4 : une nouvelle question à Emmanuel Denis, candidat

Communiqué CATDP2020 du 10 mars 2020

Le quotidien La Nouvelle République a organisé hier soir au Nouvel Olympia un débat entre six (seulement... ) des onze têtes de listes aux prochaines élections municipales.

Au cours des échanges, Emmanuel Denis, interrogé pour savoir quel candidat il soutiendrait à la présidence de la Métropole, a refusé de répondre.

C’est au Tour(s) du Peuple 2020 lui repose donc la question autrement : est-ce que Jean-Patrick Gille, ancien adjoint au maire et ancien député socialiste, actuel conseiller régional PS et 5e sur la liste « Pour Demain Tours », sera candidat à la présidence de la Métropole au cas où votre liste remporterait la mairie de Tours ?

Question subsidiaire : est-ce que les électrices et les électeurs ne risqueraient pas alors de retrouver bien installé à un poste-clef un homme qui, chassé du pouvoir « par la porte » en 2014 puis en 2017, reviendrait au pouvoir « par la fenêtre », après avoir soutenu de bout en bout François Hollande durant son quinquennat et fait applaudir son Premier ministre Manuel Valls, venu à Tours pour défendre sa tristement célèbre « loi Travail » ?

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
10 mars 2020

Posts les plus consultés de ce blog

Tramway : la Métropole hésite et réfléchit, C’est Au Tour(s) Du Peuple propose.

C’est Au Tour(s) Du Peuple conteste le projet des lignes 2 & 3 depuis son annonce en argumentant de plusieurs points de vue : écologique (pas d’abattages d’arbres), économique (développement des transports publics) et social (gratuité totale des transports publics).

Les actions menées ces derniers mois ont démontré que de nombreuses personnes rejoignaient nos arguments et propositions.

5G : des déclarations médiatiques au débat démocratique

Communiqué CATDP du 25 octobre 2021

Les antennes 5G se déploient sur le territoire avec l’accord d’Emmanuel Macron et, de fait, l’accord tacite de la majorité des parlementaires et de nombreux élus locaux.

La « Convention citoyenne sur le climat » et ces 150 participants ont, parmi leurs propositions, demandé un moratoire sur la 5G et un débat public pour des technologies plus sobres, respectueuses de l’environnement et de la santé. L’impérial président a rejeté cette proposition – et bien d’autres – puis il a attribué des licences aux opérateurs, ouvrant la voie au déploiement. Cela avant toute étude d’impact et sans le moindre débat.

Communiqué C'est au Tour(s) du Peuple suite à un article de la NR concernant le tramway

Pau se dote de trambus à Hydrogène

La Nouvelle République datée du 14 octobre, sous la signature de Raphaël Chambriard, publie un grand article sous le titre "Pas d'avocat pour le tram sur roues".

Pour démontrer ce propos, il indique que ce type de matériel est un fiasco à Caen, Nancy et Clermont-Ferrand, ce qui est tout à fait vrai. Mais de quel tram parle ce journaliste peu curieux (pour ne pas dire plus !) ?

Il s’agit d’un type ancien de tramway développé avec une technologie de Bombardier et un guidage constitué par un rail central. Cette technologie n'est pas fiable et n'a donc pas su se diffuser. Le Translohr de Clermont-Ferrand (mis en service en 2006) n'a rien à voir par exemple avec le Fébus de Pau inauguré en 2020.