Quand les Verts/PS refusent de tout faire pour battre la droite

Communiqué CATDP2020 du 16 mars 2020

Lundi 16 mars au matin, la liste « C’est au Tour(s) du Peuple 2020 » a rencontré la liste « Pour demain Tours 2020 » afin de faire un bilan du 1er tour des élections municipales de Tours et évoquer les perspectives du second tour.

Nous avons pointé nos convergences et nos divergences programmatiques. Nous nous sommes mis d’accord sur la nécessité, pour l’avenir des habitantes et habitants de Tours et de la Métropole, de battre la droite néolibérale de C. Bouchet et B. Pierre.

Dans ce but, la liste « C'est au Tour(s) du Peuple 2020 » a proposé une fusion technique à la liste « Pour demain Tours 2020 », consistant à constituer deux groupes autonomes dans le prochain conseil municipal qui permettraient d'exprimer une pluralité démocratique et représentative des opinions des Tourangelles et Tourangeaux.

Un peu plus tard dans la journée, « Pour demain Tours 2020 » refusait la proposition de « C'est au Tour(s) du Peuple 2020 ».

Les candidates et les candidats de « C'est au Tour(s) du Peuple 2020 » considèrent que ce refus n'est pas un bon signal pour les électeurs car il risque de faire gagner la droite affairiste Bouchet-Pierre-Briand et ne respecte pas, en plus, les idées de celles et ceux qui ont voté en faveur de notre liste au 1er tour pour une véritable transformation démocratique, sociale, écologique et féministe.

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
16 mars 2020

Posts les plus consultés de ce blog

Tramway : la Métropole hésite et réfléchit, C’est Au Tour(s) Du Peuple propose.

C’est Au Tour(s) Du Peuple conteste le projet des lignes 2 & 3 depuis son annonce en argumentant de plusieurs points de vue : écologique (pas d’abattages d’arbres), économique (développement des transports publics) et social (gratuité totale des transports publics).

Les actions menées ces derniers mois ont démontré que de nombreuses personnes rejoignaient nos arguments et propositions.

5G : des déclarations médiatiques au débat démocratique

Communiqué CATDP du 25 octobre 2021

Les antennes 5G se déploient sur le territoire avec l’accord d’Emmanuel Macron et, de fait, l’accord tacite de la majorité des parlementaires et de nombreux élus locaux.

La « Convention citoyenne sur le climat » et ces 150 participants ont, parmi leurs propositions, demandé un moratoire sur la 5G et un débat public pour des technologies plus sobres, respectueuses de l’environnement et de la santé. L’impérial président a rejeté cette proposition – et bien d’autres – puis il a attribué des licences aux opérateurs, ouvrant la voie au déploiement. Cela avant toute étude d’impact et sans le moindre débat.

Communiqué C'est au Tour(s) du Peuple suite à un article de la NR concernant le tramway

Pau se dote de trambus à Hydrogène

La Nouvelle République datée du 14 octobre, sous la signature de Raphaël Chambriard, publie un grand article sous le titre "Pas d'avocat pour le tram sur roues".

Pour démontrer ce propos, il indique que ce type de matériel est un fiasco à Caen, Nancy et Clermont-Ferrand, ce qui est tout à fait vrai. Mais de quel tram parle ce journaliste peu curieux (pour ne pas dire plus !) ?

Il s’agit d’un type ancien de tramway développé avec une technologie de Bombardier et un guidage constitué par un rail central. Cette technologie n'est pas fiable et n'a donc pas su se diffuser. Le Translohr de Clermont-Ferrand (mis en service en 2006) n'a rien à voir par exemple avec le Fébus de Pau inauguré en 2020.