À propos du premier tour des municipales et de ses suites

Communiqué CATDP2020 du 30 mai 2020

  1. Le 15 mars dernier a été marqué par un abstentionnisme record, le gouvernement ayant décidé de maintenir les élections tout en faisant entrer le pays dans « le confinement ». Résultat : 54, 5% d’abstentions en moyenne nationale mais 67,8% à Tours, soit l’un des quatre plus forts taux d’abstention parmi les 22 métropoles françaises. Le second tour risque lui aussi d’être entaché par un grave déficit démocratique. Organisé précipitamment et dans des conditions sanitaires non stabilisées, la campagne ne pourra en effet se dérouler normalement. À nouveau, les classes populaires et les personnes les plus âgées, moins équipées en outils informatiques, seront laissées de côté par une campagne au rabais.

  2. Dans ce contexte, C’est au Tour(s) du Peuple 2020 tient à rappeler que son programme municipal et métropolitain est plus que jamais d’une urgente actualité :

    • Reconquête des services publics bradés au privé et renforcement de tous les services publics existants.
    • Projet écologique global pour l’agglomération fondé sur la remise en cause de la course au profit et aux grands projets inutiles, marque de fabrique du capitalisme.
    • Démocratie généralisée dans la vie publique municipale et métropolitaine.
    • Lutte pour une véritable égalité entre les femmes et les hommes.

    Dans le désastre social où nous a plongés l’incurie de nos dirigeants, aveuglés par leur adhésion au capitalisme néolibéral mondialisé, tout le monde – même le président Macron ! – a pu constater que ce sont les services publics (à commencer par l’hôpital public), l’engagement des « premiers de corvée » (très majoritairement des femmes), les initiatives spontanées individuelles et collectives sur les lieux de travail et de vie, l’esprit de solidarité plutôt que l’esprit de compétition qui ont permis d’éviter un complet naufrage. Tout cela conforte C’est au Tour(s) du Peuple 2020 dans ses analyses et ses propositions.

  3. Dès le soir du 15 mars, C’est au Tour(s) du Peuple 2020 (5,54% des suffrages exprimés) a proposé à la liste Pour demain Tours, menée par Emmanuel Denis (Europe Écologie-Les Verts), une rencontre en vue d’une « fusion technique ». Autrement dit, former une seule liste sur une base proportionnelle aux résultats du premier tour (1 candidat C’est au Tour(s) du Peuple 2020 pour 7 candidats Pour demain Tours) mais sans gommer les grandes différences de programme entre les deux composantes que sept mois d’intenses négociations n’ont pas permis de surmonter. Objectif : permettre de battre la droite à Tours et dans la métropole tout en reflétant démocratiquement la diversité des composantes de la gauche, traduite après le scrutin par la formation de deux groupes distincts et la non-participation de C’est au Tour(s) du Peuple 2020 aux exécutifs.

Une rencontre entre des représentants des deux listes s’est tenue le matin du 16 mars pour discuter de notre proposition. Mais dès le soir, la liste d’Emmanuel Denis a refusé d’aller plus loin. Depuis deux mois et demi, et alors que l’union des listes de droite est en train de se faire, ce refus a été maintenu.

La liste C’est au Tour(s) du Peuple 2020 appelle à poursuivre tous les combats nécessaires pour sortir de la profonde crise sociale et politique qui frappe aujourd’hui si durement les plus pauvres, les plus précaires, les plus fragiles. Elle sera notamment aux côtés des personnels de santé qui réclament des moyens pour les hôpitaux publics, des hausses de salaires et une vraie politique de prévention de soins pour tous et toutes, hors des logiques financières qui ont mené notre système de santé au bord du gouffre. Rendez-vous le 16 juin dans la rue !

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
30 mai 2020

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre-enquête aux élus de Tours et de Tours Métropole sur la question et la réalité des cumuls – Point d’étape n° 1, 1er mars 2021

Le 11 janvier dernier, C’est au Tour(s) du Peuple, L’Antivol, la Touraine Insoumise, le Nouveau Parti Anticapitaliste 37, le Parti de Gauche 37 ont adressé une « Lettre-enquête aux élus de Tours et de Tours Métropole sur la question et la réalité des cumuls ». Cette lettre leur a aussi été envoyée par nombre d’habitants de Tours et des communes de la Métropole, bien décidés à soutenir l’initiative.

À ce jour, 1er mars 2021, nous n’avons reçu que 5 réponses d’élus. Trois ont fait l’effort de répondre à l’essentiel des questions posées, ce dont nous les remercions. Les deux autres ont choisi, pour l’un de « botter en touche » (ne nous étendons pas…), pour l’autre de nous invectiver (ne nous étendons pas non plus).

Un premier bilan de la municipalité Emmanuel Denis

Si certaines décisions de la nouvelle municipalité vont dans le bon sens (demande d’un moratoire sur la 5 G ; suppression annoncée des subventions à Ryanair), le bilan des actions menées depuis le début du mandat est insuffisant. Voici donc nos propositions afin de mener une politique à la hauteur des besoins et des attentes des habitants et habitantes de Tours et de la Métropole.

Vie publique & Démocratie
Urbanisme
« Tranquillité Publique »
Environnement & Transports
Solidarité avec les plus démunis

Ce bilan, que nous allons bientôt distribuer largement aux habitantes et habitants de Tours et de la Métropole, est téléchargeable ici. Merci de le diffuser en version papier, par mail, sur les réseaux sociaux, etc.

Vous pouvez également voir ou écouter :

  • la vidéo de la proclamation publique de ce bilan, telle qu’elle s’est déroulée sur les marches de la mairie de Tours, le vendredi 4 décembre 2020,
  • l’enregistrement de l’entretien qu’a accordé Claude Bourdin à la radio RFL 101 le lendemain, sur ce bilan et la loi Sécurité Globale.