En colère et solidaires !

Communiqué CATDP du 14 décembre 2020

L’annonce le 10 décembre, d’une « non ouverture des lieux de culture », a prolongé la mise sous « cloche » des acteur.trice.s du spectacle vivant, du cinéma, des arts visuels.

C’est inacceptable ! Les hypermarchés se remplissent à bloc, les lieux de cultes accueillent leurs croyants, les transports sont bondés dans les grandes métropoles… et une salle d’exposition, de cinéma, de spectacle serait dangereuse !

C’est de la folie de vouloir nous faire penser que la consommation de biens de consommation devient essentielle, alors que la culture ne l’est plus !

La culture joue le rôle du sensible dans cette société capitaliste violente, pour pouvoir rêver, imaginer un autre monde, une autre vie.

L’accès à l’œuvre par le cinéma, le théâtre, les concerts, les spectacles de danse, les expositions photos, de peinture, de sculpture… nous amène à une pensée plus riche d’humanité, de partage, d’émotions.

Nous le savons, du point de vue sanitaire la santé physique est liée à la santé mentale !

Les dirigeants nient la préparation de ces milliers d’acteur.trice.s de la création, de la programmation, de l’organisation, qui se sont mobilisés pour ce 15 décembre ! Pourtant ils.elles ont pris plus de précautions que le gouvernement ne l’a fait durant dans les premiers mois de 2020, pour notre santé et pour un retour au travail avec si peu de contrôles.

Comment accepter que le gouvernement mette en danger ce secteur divers et multiple par ses statuts, ses fragilités, son économie sur le fil ? Quand la culture est en danger, la société est aussi en danger !

Nous sommes en colère et solidaires !

  • À Tours avec les compagnies, les équipes des salles et lieux de culture, les cinémas et particulièrement Les Studios.
  • Plus largement dans tout le pays avec le monde des arts et de la culture.

Pour la suite de cette crise sans précédent, nous demandons aux élu.e.s de Tours, de la Métropole et du Département de prendre des initiatives utiles :

  • Soutiens financiers directs aux structures fragilisées.
  • Soutenir les projets culturels en créant des « pass gratuits » pour les collégiens et les jeunes, les habitant.e.s ayant de faibles revenus, valables pour l ‘année 2020 et celle de 2021 dans toutes les structures culturelles du territoire.
  • Initier un grand évènement de La Loire avec la batellerie, la gastronomie, et les artistes du département.
  • Créer des événements culturels, associant les artistes, compagnies, cinémas associatifs… dans tous les cantons.
  • Désobéir au gouvernement Macroniste pour ouvrir toutes les salles culturelles du Département, de la Métropole et de la Ville de Tours.

C’est au Tour(s) du Peuple
14 décembre 2020

Posts les plus consultés de ce blog

Tramway : la Métropole hésite et réfléchit, C’est Au Tour(s) Du Peuple propose.

C’est Au Tour(s) Du Peuple conteste le projet des lignes 2 & 3 depuis son annonce en argumentant de plusieurs points de vue : écologique (pas d’abattages d’arbres), économique (développement des transports publics) et social (gratuité totale des transports publics).

Les actions menées ces derniers mois ont démontré que de nombreuses personnes rejoignaient nos arguments et propositions.

5G : des déclarations médiatiques au débat démocratique

Communiqué CATDP du 25 octobre 2021

Les antennes 5G se déploient sur le territoire avec l’accord d’Emmanuel Macron et, de fait, l’accord tacite de la majorité des parlementaires et de nombreux élus locaux.

La « Convention citoyenne sur le climat » et ces 150 participants ont, parmi leurs propositions, demandé un moratoire sur la 5G et un débat public pour des technologies plus sobres, respectueuses de l’environnement et de la santé. L’impérial président a rejeté cette proposition – et bien d’autres – puis il a attribué des licences aux opérateurs, ouvrant la voie au déploiement. Cela avant toute étude d’impact et sans le moindre débat.

Communiqué C'est au Tour(s) du Peuple suite à un article de la NR concernant le tramway

Pau se dote de trambus à Hydrogène

La Nouvelle République datée du 14 octobre, sous la signature de Raphaël Chambriard, publie un grand article sous le titre "Pas d'avocat pour le tram sur roues".

Pour démontrer ce propos, il indique que ce type de matériel est un fiasco à Caen, Nancy et Clermont-Ferrand, ce qui est tout à fait vrai. Mais de quel tram parle ce journaliste peu curieux (pour ne pas dire plus !) ?

Il s’agit d’un type ancien de tramway développé avec une technologie de Bombardier et un guidage constitué par un rail central. Cette technologie n'est pas fiable et n'a donc pas su se diffuser. Le Translohr de Clermont-Ferrand (mis en service en 2006) n'a rien à voir par exemple avec le Fébus de Pau inauguré en 2020.