Réagir pour les libertés ! Le 12 juin un temps fort !

L’appel lancé par des personnalités sociales, associatives, politiques et syndicales est salutaire ! Car la liberté est en danger ! L’extrême droite est devenue le point de repère des droites et du gouvernement.

Extrait : « Depuis maintenant plusieurs mois nous constatons toutes et tous que le climat politique et social en France, comme partout en Europe et dans le monde est de plus en plus imprégné par l’extrême droite et ses idées.

Face à ce climat de haine, raciste et attentatoire aux libertés individuelles et collectives, nous appelons à une réaction forte, unitaire et rassembleuse, pour réaffirmer notre combat commun contre l’extrême droite, ses idées, et toutes celles et ceux qui participent à sa propagation... ». Voir l’appel plus complet et les signataires https://www.appelpourleslibertes.com/

Les lois successives depuis Sarkozy, en passant par Hollande et Valls, sont allées crescendo vers une confiscation des libertés, une criminalisation des quartiers populaire, un séparatisme forcené contre une partie de la population.

Aujourd’hui la course électorale entre les droites LR, macroniste et RN conduit à un climat dangereux. Aussi dangereux que celui qui a prévalu lors de la guerre d’Algérie et lors des tentatives des généraux putchistes.

La réponse est passée du sécuritaire à une remise en cause des libertés. Les idées d’extrême droite ne sont pas seulement « dé diabolisées » elles sont reprises par les membres du gouvernement.

Les mouvements sociaux sont durement réprimés, après les attentats terroristes, la crise sanitaire est devenue une entrée pour inscrire durablement dans la loi des dispositions de l’état d’urgence.

Alors que les précaires et les jeunes sont abandonnés, les demandeur.se.s d’emploi attaqués dans leurs droits, les services publics toujours dans le viseur... 

Des généraux et militaires gradés encore en exercices menacent la République dans un appel à peine voilé à la sédition.

L’anathème « Judéo bolchevique » d’avant guerre est recyclé en « Islamo gauchiste ».

Les syndicats d’extrême droite de la police manifeste avec un ministre de l’intérieur et des dirigeants de la droite contre la justice devant l’assemblée nationale.

Pire des leaders EELV, PS et PC, participent à cette grave remise en cause de l’indépendance du pouvoir judiciaire. Certes pas tou.te.s et heureusement !

A Tours plus de 15 organisations et associations se sont jointes aux syndicats pour appeler à manifester le 12 juin à 16h place Jean Jaurès.

Les militant.e.s, les candidat.e.s « C’est au Tour(s) du peuple 2021 » pour les élections départementales du 20 et 27 juin, sont aux côtés des signataires et manifestant.e.s du 12 juin.

Posts les plus consultés de ce blog

Communiqué suite aux résultats du premier tour des élections départementales et régionales.

Les candidat.e.s C'est au Tour(s) du Peuple 2021 déplorent la très forte abstention pour les élections départementales et régionales, tout en comprenant que les électeurs soient désabusés face à la confiscation du pouvoir par une minorité de privilégiés. Malgré une abstention aux départementales plus forte qu'aux municipales de mars 2020, C'est au Tour(s) du Peuple a gagné 60% de voix supplémentaires, dans les deux cantons Tours 2 Est et Tours 4 Ouest. Ce résultat nous encourage à poursuivre la défense de nos propositions avec et pour les habitants.

Oui à l’écologie en Touraine, non au capitalisme repeint en vert !

Les candidats pour les élections départementales de C'est au Tour(s) du Peuple 2021, dénoncent la loi climat Macroniste au rabais et les décisions anti-écologiques (subventions aéroport de Tours, tramway avec abatages d'arbres) de la Métropole de Tours qui est cogérée par la gauche plurielle de Schwartz et Denis avec la droite plurielle de Briand. Quant à l'extrême droite Lepéniste RN, elle n'a pas de programme pour l'écologie.

Deuxième ligne de tramway : quand l’argent abat les arbres… et le reste !

Communiqué CATDP2020 du 22 janvier 2020

Depuis bien longtemps C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP) a alerté les Tourangelles et les Tourangeaux sur les conséquences multiples et désastreuses de l’implantation d’une deuxième ligne de tramway le long des boulevards Béranger (en totalité) et Heurteloup (partiellement) : voir notre tract « Traminator » distribué en juin 2019. Nous avons affirmé, entre autres, que de nombreux platanes seraient abattus et que le marché aux fleurs serait déplacé, voire supprimé.