Appel pour les élections présidentielles des 10 et 24 avril 2022

L’assemblée générale de l’association C’est Au Tours Du Peuple, a adopté à l’unanimité ce communiqué.

À C’est Au Tour(s) Du Peuple, c’est l’inquiétude qui domine à quelques semaines des élections. Dans ce scrutin décisif pour les cinq années à venir par les choix politiques qu’il impliquera, nous redoutons en effet une abstention massive, surtout dans les classes populaires et la jeunesse, pourtant les plus touchées par le chômage de masse que la gestion calamiteuse de l’épidémie de Covid a encore aggravé.

Nous comprenons que l’on puisse s’abstenir face à un pouvoir personnel et autoritaire, sourd aux revendications populaires. Mais laisser les seuls candidats néolibéraux et ceux d’extrême droite monopoliser le débat politique, c’est l’assurance que tout ira plus mal encore durant cinq ans.

Nous, militantes et militants de C’est au tour(s) du Peuple, avons pour but de promouvoir, à Tours, en Touraine et en Région Centre, une politique démocratique, sociale, féministe et écologique. Venus d’horizons divers (partis, syndicats, associations, citoyens non encartés), nous voterons en avril prochain pour l’un ou l’une des candidats de gauche, selon nos différentes sensibilités. Mais cela ne nous empêche absolument pas d’être rassemblés depuis neuf années autour d’aspirations et de principes qui nous sont communs, qui devraient unir les gauches et que nous continuerons de défendre dans le militantisme quotidien, les élections, les mobilisations collectives locales et nationales, parce que nous les estimons plus importants que nos différences.

Nous appelons donc les Tourangelles et les Tourangeaux à voter à gauche le 10 avril prochain afin de défendre ces six grands principes qui guident notre engagement collectif.

  1. Le refus du capitalisme néolibéral. Au nom de la concurrence, élevée en règle unique de la vie en société, il creuse chaque jour davantage les inégalités, enrichit honteusement les milliardaires, détruit les services publics gratuits pour tous, ruine la Sécurité sociale, monopolise les grands médias, pille et détruit la nature pour le profit immédiat, au mépris des intérêts essentiels de tous les êtres vivants.
  2. La défense et l’extension des libertés individuelles et collectives. Elles sont gravement remises en cause par la « société de la surveillance » qu’imposent les gouvernants au nom d’une obsession sécuritaire, devenue proprement folle avec le Covid. Elle nous pousse à regarder les autres, quels qu’ils soient, comme des ennemis potentiels au lieu de les voir comme des êtres humains avec lesquels des liens de solidarité sont indispensables pour progresser tous ensemble.
  3. L’égalité entre tous les êtres humains en droit et dans les faits. Parmi les graves dangers du moment, nous dénonçons le racisme, le sexisme et l’homophobie en plein essor, sans que les pouvoirs publics, pourtant chargés de faire appliquer les lois, ne prennent la peine de le faire. Féminicides, crimes racistes, persécutions contre les homosexuels, remises en cause du droit à l’IVG, traitement inhumain des réfugiés, violences policières impunies, abandon des personnes âgées dans les EHPAD, etc. : la liste est longue des atteintes au principe d’égalité.
  4. L’obligation d’honnêteté en politique. Il est intolérable que des élus locaux et nationaux soient en situation de conflits d’intérêts, voire relèvent de la délinquance. Ils bénéficient des solidarités actives ou des connivences silencieuses de leur parti. Pour nous, l’exemplarité est une valeur essentielle en politique.
  5. Le peuple au pouvoir. La démocratie doit permettre aux citoyennes et aux citoyens d’exercer le pouvoir. La confiscation du pouvoir par un régime autoritaire et oligarchique qui méprise le peuple doit cesser. Il y a urgence à élire une assemblée constituante pour fonder une VIe République et à instaurer le référendum d’initiative citoyenne.
  6. La paix, bien commun le plus précieux. Face à toutes les guerres que provoquent des régimes dictatoriaux ou impérialistes, afin d’accroître leur pouvoir et leurs richesses, notre soutien va par principe et sans la moindre hésitation aux peuples opprimés.

« Je crois ce que je dis, je fais ce que je crois » (Victor Hugo).

Rejoignez-nous pour mener dans l’union les combats nécessaires afin de défendre ce en quoi nous croyons !

C’est Au Tour(s) Du Peuple
Mars 2022

Posts les plus consultés de ce blog

Communiqué de C’est Au Tour(s) Du Peuple, le 28 juin 2022

Sans aucune concertation les Maires et la Métropole avancent un nouveau tracé, ils en ont parlé entre eux et avec la Préfète ! Et les habitant.es ? Ce nouveau choix marque l’abandon du tracé initial par Béranger. Arbres et fontaines seront donc préservés de ce côté là. C’est une satisfaction pour les associations qui se sont mobilisées, dont C’est Au Tour(s) Du Peuple avec énergie.

Vive le mouvement social du 5 décembre !

Communiqué du 2 décembre 2019

Le 5 décembre prochain, à l’appel de nombreux syndicats du secteur des transports et bien au-delà, un mouvement social va débuter pour mettre en échec la contre-réforme du système des retraites. Engagé depuis toujours dans la défense des conquêtes sociales et des services publics, le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020 apporte son total soutien au mouvement.

Le projet du gouvernement, lancé officiellement au nom de l’égalité et donc contre les régimes spéciaux en priorité, est en réalité un projet de destruction complète du régime des retraites mis en place à la Libération dans le cadre de la Sécurité sociale.

Après des attaques répétées (Plans Balladur, Juppé, Fillon, etc.), Macron veut maintenant abolir le système né il y a trois quarts de siècle en instaurant d'une part un mécanisme de « points » à la valeur fluctuante d’une année sur l’autre et donc conduisant à la baisse des pensions, et d'autre part en allongeant encore le temps de travail.

Pour le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020, créer des emplois, augmenter les salaires et taxer les profits financiers, voilà les seuls vrais moyens d’accroître les recettes et de supprimer le déficit - largement fabriqué ! - des caisses de retraite.

C’est pourquoi nous serons dans la rue à partir du 5 décembre, aux côtés de toutes celles et ceux qui sont en lutte, au nom des générations passées, présentes et à venir.

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
2 décembre 2019

Stop à la destruction des services publics !

Communiqué CATDP du 14 novembre 2016

Après la fermeture de bon nombre de bureaux de poste en milieu rural, la suppression de prétendues « petites lignes » de chemin de fer, la casse des services publics se poursuit en Touraine comme dans l’ensemble du territoire.

Les guichets SNCF à Saint-Pierre-des-Corps, 4 bureaux de poste à Tours, des boîtes à lettres dans différents quartiers sont supprimés, tandis que diminuent les effectifs du personnel soignant et les lits d’hôpitaux, les lieux d’accueil dans des services tels que la CPAM ou la CAF.