Election présidentielle – 24 avril

Communiqué de C'est Au Tour(s) Du Peuple

À l'issue du premier tour de l'élection présidentielle de 2022, à C’est au Tour(s) du Peuple, nous constatons une abstention plus forte qu'en 2017, à hauteur de 26%, surtout dans les classes populaires et la jeunesse, pourtant les plus touchées par la précarité.

Face à un pouvoir personnel et autoritaire du candidat néolibéral, sourd aux revendications populaires, les extrêmes droites racistes ont atteint un niveau record de 33% des voix.

Nous regrettons de ne pas pouvoir choisir au second tour de l'élection présidentielle un modèle de société proche de ce que nous défendons, qui donne de l'espoir en l'avenir, une alternative démocratique, sociale, féministe et écologique.

Nous, militantes et militants de C’est Au Tour(s) Du Peuple, nous croyons en l'intelligence des électeurs, nous ne donnerons pas de consignes de votes, mais nous rappelons que nous avons toujours combattu les idées de toutes les extrêmes droites racistes.

Dès le lendemain de l'élection présidentielle, nous continuerons dans les mobilisations collectives locales et nationales, les élections notamment les prochaines législatives, à s'engager pour : le refus du capitalisme néolibéral, la défense et l'extension des libertés individuelles et collectives, l'égalité entre tous les êtres humains en droit et dans les faits, l'obligation d'honnêteté en politique, le peuple au pouvoir, et la paix bien commun le plus précieux.

C’est Au Tour(s) Du Peuple
Avril 2022

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique du Tram et des transports publics

C’est Au Tour(s) Du Peuple réclame depuis toujours une intensification de l’offre des transports publics avec un recours massif à des tram-bus, la gratuité des transports et la mise en valeur de l’étoile ferroviaire. A cela la Métropole n’a opposé qu’une unique proposition : une deuxième ligne de tramway. Or le changement de trajet, l’opposition à un passage par le boulevard Jean Royer et l’envolée des coûts (800millions d’euros ?) mettent à mal ce projet.