Qui sommes-nous ?

C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP) est un collectif d’habitantes et d’habitants de Tours et alentours, organisé sous forme associative.

Constitué en 2013, il a présenté une liste aux municipales de 2014, puis soutenu aux dernières municipales la liste CATDP2020.

Travaillant à dépasser le capitalisme productiviste et les institutions de la démocratie pseudo-représentative, il intervient comme force de critique, de proposition et d’action dans tous les domaines-clés de la vie des habitants de Tours et de la Métropole.

Après comme avant les municipales de 2020, l’association C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP) continuera son action dans les luttes et les élections pour une véritable transformation démocratique, sociale, écologique et féministe de notre société.

Si vous souhaitez nous rejoindre, c’est ici !

« Je crois ce que je dis, je fais ce que je crois » (Victor Hugo)

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre-enquête aux élus de Tours et de Tours Métropole sur la question et la réalité des cumuls – Point d’étape n° 1, 1er mars 2021

Le 11 janvier dernier, C’est au Tour(s) du Peuple, L’Antivol, la Touraine Insoumise, le Nouveau Parti Anticapitaliste 37, le Parti de Gauche 37 ont adressé une « Lettre-enquête aux élus de Tours et de Tours Métropole sur la question et la réalité des cumuls ». Cette lettre leur a aussi été envoyée par nombre d’habitants de Tours et des communes de la Métropole, bien décidés à soutenir l’initiative.

À ce jour, 1er mars 2021, nous n’avons reçu que 5 réponses d’élus. Trois ont fait l’effort de répondre à l’essentiel des questions posées, ce dont nous les remercions. Les deux autres ont choisi, pour l’un de « botter en touche » (ne nous étendons pas…), pour l’autre de nous invectiver (ne nous étendons pas non plus).

Deuxième ligne de tramway : quand l’argent abat les arbres… et le reste !

Communiqué CATDP2020 du 22 janvier 2020

Depuis bien longtemps C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP) a alerté les Tourangelles et les Tourangeaux sur les conséquences multiples et désastreuses de l’implantation d’une deuxième ligne de tramway le long des boulevards Béranger (en totalité) et Heurteloup (partiellement) : voir notre tract « Traminator » distribué en juin 2019. Nous avons affirmé, entre autres, que de nombreux platanes seraient abattus et que le marché aux fleurs serait déplacé, voire supprimé.