Interpellation, acte 2 : Quelques questions à M. Emmanuel Denis, candidat

Communiqué CATDP2020 du 3 mars 2020

  1. Dans le cadre de la campagne pour les élections municipales des 15 et 22 mars 2020, vous vous présentez comme le candidat du changement, porteur d’une « ville écologique et solidaire ». Or durant l’actuelle mandature vous avez voté, en tant que conseiller municipal et métropolitain, en faveur du projet de 2e ligne de tramway sur le tracé Béranger-Heurteloup. D’où deux questions que se posent nombre de Tourangelles et Tourangeaux avant de se rendre aux urnes. Êtes-vous vraiment le candidat du changement quand vous n’hésitez pas, même en tant qu’élu « d’opposition », à joindre votre voix à celles de deux représentants patentés du système existant, à savoir Christophe Bouchet, maire de Tours, et Philippe Briand, président de la Métropole Tours Val de Loire ?! Quel crédit, d’autre part, peut-on accorder à votre discours écologico-solidaire quand vous votez pour un projet qui, s’il est mené à son terme, conduira immanquablement à toutes sortes de dégâts environnementaux et sociaux : abattage des arbres, disparition du marché aux fleurs, mise en route de nouvelles opérations immobilières, envolée du prix du m2, surendettement accru de la Ville et de la Métropole empêchant, de facto, la réalisation d’autres projets à vocation écologique et sociale ?
  2. Vous avez, fin janvier 2020, beaucoup communiqué sur un autre projet, celui de parc agro-photovoltaïque en bordure de l’aéroport de Tours Val de Loire. Parmi bien d’autres élements contestables auxquels vous n’avez jusqu’à présent apporté aucune réponse, ce projet présente un fort risque de conflit d’intérêt, puisque trois candidats de votre liste, à savoir la n°4 Cathy Savourey, « urbaniste libérale », le n°23 Martin Cohen, « ingénieur énergie-climat » et le n°31 Frédéric Miniou, « chef d’entreprise », sont professionnellement intéressés par ce type d’opération. Cette situation ne relève-t-elle pas, à nouveau, de la « vieille politique » dont vous prétendez vous démarquer ? À l’image de beaucoup de Tourangelles et Tourangeaux, nous vous demandons de faire publiquement toute la lumière sur cette situation et, au passage, de répondre à toutes les autres interrogations formulées dans notre communiqué « Quand les Verts/PS proposent un grand projet imprécis, incertain, imposé et intéressé (GP4I) ».

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
3 mars 2020

Posts les plus consultés de ce blog

Tramway : la Métropole hésite et réfléchit, C’est Au Tour(s) Du Peuple propose.

C’est Au Tour(s) Du Peuple conteste le projet des lignes 2 & 3 depuis son annonce en argumentant de plusieurs points de vue : écologique (pas d’abattages d’arbres), économique (développement des transports publics) et social (gratuité totale des transports publics).

Les actions menées ces derniers mois ont démontré que de nombreuses personnes rejoignaient nos arguments et propositions.

5G : des déclarations médiatiques au débat démocratique

Communiqué CATDP du 25 octobre 2021

Les antennes 5G se déploient sur le territoire avec l’accord d’Emmanuel Macron et, de fait, l’accord tacite de la majorité des parlementaires et de nombreux élus locaux.

La « Convention citoyenne sur le climat » et ces 150 participants ont, parmi leurs propositions, demandé un moratoire sur la 5G et un débat public pour des technologies plus sobres, respectueuses de l’environnement et de la santé. L’impérial président a rejeté cette proposition – et bien d’autres – puis il a attribué des licences aux opérateurs, ouvrant la voie au déploiement. Cela avant toute étude d’impact et sans le moindre débat.

Communiqué C'est au Tour(s) du Peuple suite à un article de la NR concernant le tramway

Pau se dote de trambus à Hydrogène

La Nouvelle République datée du 14 octobre, sous la signature de Raphaël Chambriard, publie un grand article sous le titre "Pas d'avocat pour le tram sur roues".

Pour démontrer ce propos, il indique que ce type de matériel est un fiasco à Caen, Nancy et Clermont-Ferrand, ce qui est tout à fait vrai. Mais de quel tram parle ce journaliste peu curieux (pour ne pas dire plus !) ?

Il s’agit d’un type ancien de tramway développé avec une technologie de Bombardier et un guidage constitué par un rail central. Cette technologie n'est pas fiable et n'a donc pas su se diffuser. Le Translohr de Clermont-Ferrand (mis en service en 2006) n'a rien à voir par exemple avec le Fébus de Pau inauguré en 2020.