Oui à l’écologie en Touraine, non au capitalisme repeint en vert !

Les candidats pour les élections départementales de C'est au Tour(s) du Peuple 2021, dénoncent la loi climat Macroniste au rabais et les décisions anti-écologiques (subventions aéroport de Tours, tramway avec abatages d'arbres) de la Métropole de Tours qui est cogérée par la gauche plurielle de Schwartz et Denis avec la droite plurielle de Briand. Quant à l'extrême droite Lepéniste RN, elle n'a pas de programme pour l'écologie.

Face au manque de volonté politique de ces élus et à leurs mépris des propositions de la convention citoyenne pour le climat, nous appelons à l'urgence écologique et sociale. Pour répondre à ces défis sociaux et environnementaux, à l'échelle de la Touraine, nous disons oui à l'écologie, non au capitalisme repeint en vert et nous faisons des propositions locales concrètes :

- Participer au financement d’un tram-bus à hydrogène (avec 2 voies dédiées et une fréquence régulière), 5 fois moins couteux que le tramway, préservant tous les arbres centenaires des mails Heurteloup et Béranger, les jets d’eau de la place Jean Jaurès et le marché aux fleurs (stop au projet d'abatage de 38 platanes).

- Gratuité totale des transports en commun sur les lignes départementales de cars et ferroviaires, et pour les lignes de bus des collèges de la Métropole de Tours (convention avec la Région).

- Arrêter les subventions à l’aéroport de Tours, qui est sans avenir, et à la compagnie voyou Ryanair (6 millions de subventions publiques de toutes les collectivités locales en 2021)

- Agir avec la Région et les autres collectivités locales pour développer un réseau de liaisons départementales cohérent et complet, avec priorité donnée dans la Métropole aux tram-bus, hors Métropole aux trains fonctionnant à l’hydrogène.

- Favoriser le transport des marchandises par le ferroviaire en alternative à la route (dans les appels d’offres, les réglementations, les fléchages de priorités des contrats de plans).

- Créer des pistes cyclables complémentaires de « La Loire à Vélo » et « Le Cher à vélo », et des itinéraires piétons sécurisés pour un réseau départemental.

- « Plan-Climat » départemental pour : 1 – la rénovation thermique des bâtiments relevant du Département (54 collèges, bâtiments du département, Maison des sports, etc.) ; 2 – le développement des énergies renouvelables ; 3 – la protection des espaces naturels sensibles, des rivières et plus généralement de la biodiversité ; 4 – la réduction des pollutions et des déchets ; 5 – la préservation et l’accroissement du patrimoine forestier.

- 100 % de nourriture bio et en circuits courts dans les cantines du Département. Pour y parvenir, il faut notamment remettre en service des cuisines à taille humaine dans chaque établissement (collèges, Ehpad, etc.)

- Aider l'agriculture paysanne pour augmenter la production bio dans le département et lutter contre la disparition des petites exploitations. 

- Agir contre l’artificialisation des terres agricoles et pour la protection de la biodiversité, y compris par l’acquisition de terres pour les attribuer aux jeunes agriculteurs et agricultrices, par le refus de toute nouvelles installations commerciales et l’étalement urbain. Développer une production locale respectant les équilibres naturels et pouvant alimenter les restaurations scolaires et collectives du Département.

- Soutenir les associations d’information sur les dangers du nucléaire et plus largement sur tous les dégâts et risques environnementaux. Remettre en place une politique d’information et de sensibilisation de la population sur les questions environnementales.

Si vous souhaitez des élus départementaux pour mener à vos côtés des actions qui répondent à l'urgence écologique et sociale, votez pour les candidats de C'est au Tour(s) du Peuple 2021 ! Rassemblement de gauche, démocratique, social, écologique, et féministe !

Les candidats Tours 4 Ouest : Isabelle Boutault et David Singer, Karine Harrault et Pierre Baumard

Les candidats Tours 2 Est : Claude Bourdin et Joe Faurie, Abdelkader Chaar et Aïcha Sahbi

Citoyen-nes, militant-es, syndicalistes, associatifs, et écologistes
engagés-es pour la Touraine.
Pour voir notre article concernant le projet de Tramway actuel,
cliquez ici

Posts les plus consultés de ce blog

Tramway : la Métropole hésite et réfléchit, C’est Au Tour(s) Du Peuple propose.

C’est Au Tour(s) Du Peuple conteste le projet des lignes 2 & 3 depuis son annonce en argumentant de plusieurs points de vue : écologique (pas d’abattages d’arbres), économique (développement des transports publics) et social (gratuité totale des transports publics).

Les actions menées ces derniers mois ont démontré que de nombreuses personnes rejoignaient nos arguments et propositions.

Comment faire de la politique sans éthique avec Munsh-Masset, Schwartz, Briand et les autres ...?

Les affaires judiciaires qui touchent Tours et la Métropole s’enchaînent depuis quelques mois, démontrant une fois de plus que la démocratie ne fonctionne pas bien du tout dans notre pays.

C’est au Tour(s) du Peuple dénonce depuis sa création le cumul des mandats et a alerté à diverses reprises sur les conflits d’intérêts de plusieurs élus municipaux après l’élection de 2020. Sans obtenir la moindre réponse. Et l’on voit nombre de commentateurs faire aujourd’hui semblant de découvrir, à travers « l’affaire Münsch-Masset » (350 000 euros de dons faits à une association d’aide aux handicapés détournés pour accroître son train de vie…), que le cumul des mandats d’élu et des fonctions de direction d’organismes ou d’entreprises est à bannir si l’on veut que la démocratie s’épanouisse. Le directeur de l’APAJH 37, Guillaume Masset, avait succédé à son épouse, Cathy Münsch-Masset, sans que cela émeuve grand monde quand elle était devenue conseillère régionale et vice-présidente de la région Centre puis première adjointe de la ville de Tours en 2020, chargée de la solidarité et du handicap tout en continuant de diriger Humanisme et Habitat, étroitement liée à l’APAJH. Les deux époux siégeaient ensemble à la direction du CCAS de la ville de Tours.

Mêmes commentaires étonnés, il y a quelques mois, à propos du maire de La Riche, Wilfried Schwartz. On « découvrait » qu’il se comportait de façon inadmissible avec le personnel municipal. Les syndicats d’agents municipaux avaient pourtant donné l’alerte depuis plusieurs années. En vain : la parole d’un maire vaut toujours plus que celle d’un syndicaliste. Et cela n’avait pas empêché les élus métropolitains de le porter à la présidence de la Métropole en 2020, jusqu’à ce qu’il gifle son directeur de cabinet et soit contraint de démissionner… pour revenir comme vice-président de la Métropole, chargé des transports, lui qui a déjà fait exproprier 150 habitants de sa commune sur le trajet de la 2e ligne de tram toujours pas définitivement et légalement décidée.

Ajoutons à ces lamentables affaires « l’affaire Bygmalion » (financement illégal de la campagne électorale de N. Sarkozy en 2012) qui a vu en 2021 la condamnation de Ph. Briand, maire de St-Cyr, ancien président de la Métropole et ancien député mais aussi P-DG de Cytia, première entreprise française de gestion immobilière, et à ce titre 282e fortune du pays.

Il est temps de mettre en accord les promesses de campagne et les actes qui suivent, une fois qu’on est élu. C’est ce que C'est au Tour(s) du Peuple exigeait à sa façon tout au long des négociations qui ont précédé les dernières municipales avec la liste menée par Emmanuel Denis. Sans que nos demandes, tout à fait normales en démocratie, soient prises en compte.

Rappelons que les élus de la Ville de Tours et du Conseil métropolitain ont été élus en 2020 avec une participation très faible de 33% des électeurs et donc leur légitimité est très réduite.

Le manque d'éthique en politique de ces mêmes élus les discrédite davantage. Afin de redonner le pouvoir aux citoyens et de faire vivre la démocratie locale, nous demandons la démission de tous les élus municipaux et métropolitains pour procéder à de nouvelles élections.

L'association C'est Au Tour(s) Du Peuple
Novembre 2021