5G : des déclarations médiatiques au débat démocratique

Communiqué CATDP du 25 octobre 2021

Les antennes 5G se déploient sur le territoire avec l’accord d’Emmanuel Macron et, de fait, l’accord tacite de la majorité des parlementaires et de nombreux élus locaux.

La « Convention citoyenne sur le climat » et ces 150 participants ont, parmi leurs propositions, demandé un moratoire sur la 5G et un débat public pour des technologies plus sobres, respectueuses de l’environnement et de la santé. L’impérial président a rejeté cette proposition – et bien d’autres – puis il a attribué des licences aux opérateurs, ouvrant la voie au déploiement. Cela avant toute étude d’impact et sans le moindre débat.

Comme le rappellent différents textes joints à ce communiqué, la 5G ne sert ni la population, dont une partie reste sans accès aux droits depuis la numérisation des actes administratifs, ni le développement social et économique. Elle n’est ni un progrès, ni une nécessité. La domination capitaliste est au cœur de cette course. Elle sert les intérêts des grands groupes financiers qui vont accentuer la consommation matérielle ou virtuelle.

Le danger des technologies et des multiconnexions, non contrôlées, est réel : surveillance de chacun et chacune pour l’e.commerce et par les États, qui déjà ne s’en privent pas. Les risques pour la santé sont déjà là et ne vont que s’aggraver, tant à cause des ondes électromagnétiques que du temps et de l’énergie consacrés au numérique, notamment par les plus jeunes.

Il en va du choix de la société dans laquelle nous voulons vivre. Cela ne mérite-t-il pas un débat public et démocratique que refusent Macron et les Gafam ? Continuons à l’exiger !

Pour cela, le meilleur moyen est de le mener déjà localement.

Nous en appelons donc aux élus et associations tourangeaux pour la tenue d’un vrai débat ouvert, argumenté, documenté. Nous savons aussi que cela nous concerne toutes et tous car nous devons penser notre avenir autrement.

Les élus doivent sortir de la communication langue de bois et des postures de façade. Ils doivent accepter de co-organiser ce débat public et citoyen qu’une délibération municipale du 29 septembre 2020 engage d’ailleurs la ville de Tours à animer. À la métropole, un « temps d’échange » annoncé en avril dernier, reste sans aucun retour, six mois plus tard.

Pour notre part, nous sommes volontaires pour y contribuer !

L'association C'est Au Tour(s) Du Peuple

Posts les plus consultés de ce blog

Vive le mouvement social du 5 décembre !

Communiqué du 2 décembre 2019

Le 5 décembre prochain, à l’appel de nombreux syndicats du secteur des transports et bien au-delà, un mouvement social va débuter pour mettre en échec la contre-réforme du système des retraites. Engagé depuis toujours dans la défense des conquêtes sociales et des services publics, le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020 apporte son total soutien au mouvement.

Le projet du gouvernement, lancé officiellement au nom de l’égalité et donc contre les régimes spéciaux en priorité, est en réalité un projet de destruction complète du régime des retraites mis en place à la Libération dans le cadre de la Sécurité sociale.

Après des attaques répétées (Plans Balladur, Juppé, Fillon, etc.), Macron veut maintenant abolir le système né il y a trois quarts de siècle en instaurant d'une part un mécanisme de « points » à la valeur fluctuante d’une année sur l’autre et donc conduisant à la baisse des pensions, et d'autre part en allongeant encore le temps de travail.

Pour le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020, créer des emplois, augmenter les salaires et taxer les profits financiers, voilà les seuls vrais moyens d’accroître les recettes et de supprimer le déficit - largement fabriqué ! - des caisses de retraite.

C’est pourquoi nous serons dans la rue à partir du 5 décembre, aux côtés de toutes celles et ceux qui sont en lutte, au nom des générations passées, présentes et à venir.

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
2 décembre 2019

Stop à la destruction des services publics !

Communiqué CATDP du 14 novembre 2016

Après la fermeture de bon nombre de bureaux de poste en milieu rural, la suppression de prétendues « petites lignes » de chemin de fer, la casse des services publics se poursuit en Touraine comme dans l’ensemble du territoire.

Les guichets SNCF à Saint-Pierre-des-Corps, 4 bureaux de poste à Tours, des boîtes à lettres dans différents quartiers sont supprimés, tandis que diminuent les effectifs du personnel soignant et les lits d’hôpitaux, les lieux d’accueil dans des services tels que la CPAM ou la CAF.

Lancement de l'action Pigeon 37 contre la privatisation des PV à Tours

2018 Privatisation des PV A6 Q 72px vecto

L’association C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP) vous invite à participer le samedi 15 septembre, à 15h, place Jean Jaurès, au lancement de l’action Pigeon 37 contre la privatisation des PV à Tours.

2018 Privatisation des PV A6 Q 72px vecto

 

Voici un ticket horodateur d’un nouveau type, que nous commencerons à placer samedi prochain sur les véhicules en stationnement, distribuerons aux commerçants, etc.

N’hésitez pas, bien sûr, à le faire circuler – c’est le cas de le dire ! - par mail, sur les réseaux sociaux et n’oubliez pas non plus d’encourager les habitants d’autres villes de France touchés par la privatisation des PV à lancer des actions similaires.

En espérant vous voir nombreux samedi, place Jean Jaurès, pour diffuser les 8000 premiers tickets, nous vous souhaitons une bonne journée (sans PV).

C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP)
11 septembre 2018